Résolutions

Les résolutions acceptées et les discours tenus au congrès sont disponibles ci-dessous.

Discours

  • Discours de Vania Alleva après sa réélection à la présidence d’Unia«Nous ne visons pas à engranger davantage de profit et à augmenter notre valeur actionnariale. Nous n’avons pas un objectif de croissance abstrait – la finalité de notre action réside dans des buts concrets, qui vont bien au-delà de notre existence d’organisation: améliorer les conditions de travail et de vie de la grande majorité de la population! D’où une lourde responsabilité.»

Résolution A «Protection des salaires»

«Le non aux contingents et à de nouvelles discriminations dans la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse est résolument prioritaire pour Unia. Nous revendiquons par ailleurs les améliorations urgentes qui s’imposent au niveau des mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes. Ni une solution bureaucratique de «préférence nationale», ni l’initiative RASA ne constituent une alternative acceptable.»

Résolution B «Politique migratoire»

«Unia revendique l’égalité en droit de tous les travailleurs et travailleuses, une politique d’asile à visage humain, la légalisation des sans-papiers et des procédures de naturalisation facilitée.»

Résolution C «Offensive sociale»

«Unia se bat contre le démantèlement social et la politique d’austérité, et lance une campagne pour la défense de la sécurité sociale, du service public et de l’équité fiscale.»

Résolution «Second œuvre romand»

«Les patrons du second œuvre romand viennent de résilier notre CCT. Dès le 1er janvier 2017 les conditions de travail ne seront plus garanties pour 25 000 personnes actives dans les métiers de la menuiserie, de la plâtrerie-peinture, du carrelage et du verre en Suisse romande.»

Résolution D «Conciliation entre vie professionnelle et vie privée»

«La répartition équitable du travail entre les sexes, la prévisibilité des horaires, la baisse du temps de travail ainsi qu’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée sont au cœur de la politique sociale et conventionnelle d’Unia.»

Résolution E «Numérisation de l’économie»

«La numérisation croissante du monde du travail aura de profondes conséquences, que l’on peut déjà prévoir, sur l’emploi, les conditions de travail et les rapports de travail. Abstraction faite du cirque médiatique et des intérêts du moment (agenda setting), trois facteurs distinguent la «révolution numérique» d’autres processus d’innovation technologique: (1) les nouveaux développements basés sur l’informatique s’enchaînent à un rythme effréné; (2) leurs applications sont presque universelles, ou du moins touchent la plupart des branches et professions; (3) les progrès d’automatisation vont de pair avec de nouveaux modèles d’affaires, basés sur la valorisation des données ou sur des plateformes.»

Résolution d’Unia F/G concernant la politique de crise

«Le capitalisme montre bien, surtout quand les rapports sociaux deviennent tendus, la nécessité d’un mouvement ouvrier fort, apte à faire respecter ses intérêts. Or il ressort de la situation actuelle que le mouvement ouvrier ou les syndicats ne parviennent pas à opposer une résistance suffisante à la lutte des classes d’en haut.»