Que faire si...?

  • Je ne trouve pas d‘emploi

    Prenez contact sans tarder avec le service d’orientation professionnelle de votre canton dont vous trouverez l’adresse sous www.adresses.cfso.ch. Le site www.orientation.ch contient toutes les informations utiles ainsi que les listes des places d’apprentissage dans chaque canton. Si vous êtes malgré tout contraint(e) de vous inscrire au chômage, l’ORP peut vous aider à trouver une solution provisoire, comme par exemple un stage professionnel ou un semestre de motivation.

  • J’ai bientôt fini mon apprentissage et je n’ai pas de travail en vue

    Votre employeur est tenu de vous indiquer par écrit trois mois avant la fin de votre apprentissage s’il peut vous garder. Si tel est le cas, demandez-lui une confirmation écrite. S’il ne peut vous proposer un poste que pendant quelques semaines, cela vaut la peine de l’accepter : vous aurez ainsi plus de temps pour trouver un emploi fixe et vous gagnerez plus que pendant votre apprentissage.
    Grâce à ce salaire plus élevé pendant un bref laps de temps, vos indemnités de chômage seront elles aussi plus élevées. Si votre entreprise formatrice ne peut pas vous engager, commencez sans attendre à chercher un travail et inscrivez-vous au chômage avant la fin de votre apprentissage. Vous trouverez la procédure à suivre à la rubrique «Sans emploi: que faire?»

  • J’ai terminé ma formation et je ne trouve pas de travail

    Vous pouvez vous inscrire au chômage directement après une formation scolaire : Dans ce cas, vous devrez attendre 120 jours pour pouvoir toucher des indemnités de chômage. Pendant cette période, L’ORP vous aidera à trouver un travail et éventuellement un stage professionnel ou une place dans un semestre de motivation.

  • J’ai été licencié(e)

    Si vous avez reçu votre congé, vérifiez l’aspect légal. Votre employeur doit en effet respecter le préavis indiqué dans votre contrat de travail. Si rien n’est stipulé à ce sujet, les dispositions du Code des obligations sont applicables. Il existe aussi certaines périodes pendant lesquelles vous ne pouvez pas être licencié(e), comme par exemple en cas de maladie ou pendant l’école de recrue. Vous trouverez de plus amples informations à la rubrique «Licenciement».

  • J’ai donné mon congé

    Si vous donnez vous-même votre congé ou que vous avez un autre travail en vue, l’assurance-chômage prononcera des «jours de suspension». Vous devrez alors attendre jusqu’à trois mois pour recevoir vos indemnités de chômage. Mais pendant cette période, vous devez remplir toutes vos obligations envers l’assurance-chômage: pouvoir par exemple prouver les démarches entreprises pour trouver du travail, vous rendre aux entretiens fixés par l’ORP ou remplir tous les formulaires que vous demande l’assurance-chômage.

  • J’ai l’intention de donner mon congé, parce que mon travail me rend malade

    Vous avez l’intention de donner votre congé parce que votre travail vous occasionne des problèmes de santé? Dans ce cas, allez chez le médecin avant de donner votre congé. Si le médecin peut confirmer par écrit que vous êtes contraint(e) de quitter votre emploi parce qu’il vous cause des problèmes de santé, vous n’aurez aucun jour de suspension.
    Néanmoins, vous êtes tenu(e), même avec un certificat médical, de commencer à chercher tout de suite un emploi dès que vous aurez donné votre congé. Gardez vos lettres de candidature que vous présenterez à l’ORP pour éviter des jours de suspension pour cause de recherches d’emploi insuffisantes.

  • Je n’ai pas de travail et je dois faire mon école de recrue

    Si vous vous inscrivez au chômage juste avant de partir à l’école de recrue (ER), vous n‘aurez pas droit à une indemnité de chômage en raison du fait que vous ne pouvez pas être «placé(e)» (cf. les FAQ, question 6). En revanche, si vous vous inscrivez plusieurs mois avant l’ER et que vous remplissez toutes les conditions requises, vous pourrez compter sur vos indemnités de chômage.
    Vous devez chercher un emploi même pendant votre école de recrue. Vous avez le droit à une permission pour vous rendre à un entretien à l’ORP ou à un entretien d’embauche. Les casernes disposent en outre d’outils de recherche d’emploi (banque de données des postes vacants ou journaux avec offres d’emploi).

  • Je n’ai pas de travail et je suis enceinte

    Si vous êtes sans emploi et enceinte, vous devez présenter à l’ORP et à la caisse de chômage un certificat médical indiquant la date probable de votre accouchement. Vous pouvez interrompre votre recherche d’emploi deux mois avant le terme. Et vous êtes tenue de recommencer à chercher du travail un mois après la naissance de votre enfant. Si vous avez travaillé au moins cinq mois avant la naissance et cotisé au moins neuf mois à l’AVS, vous avez droit à des prestations de l’assurance-maternité. Le syndicat Unia a créé une brochure sur le thème «Je travaille et je suis enceinte» que vous pouvez vous procurer gratuitement.