Habits de protection au travail

C’est au patron de payer les habits de protection!

L’employeur doit veiller à la protection des travailleurs sur les chantiers. Il est ainsi responsable de la totalité de l’équipement de protection individuelle.

Un exemple à suivre

Les entrepreneurs neuchâtelois montrent l’exemple. Ils ont écrit avec Unia à toutes les entreprises de construction du canton: «C’est au patron de payer les habits de protection!» Et ils ont raison: il incombe à l’employeur de prendre en charge les équipements de protection individuelle (c.-à-d. casque, gants, chaussures de sécurité S3, imperméable, protège-ouïe et lunettes de protection). Il en va de même des vêtements ayant une fonction de signalisation, des habits de pluie et des vêtements d’hiver.

L’entretien des habits de protection incombe à l’employeur

Ce n’est pas tout: les employeurs sont également responsables de l’entretien et du nettoyage. C’est la loi qui le dit! Pourtant, beaucoup de travailleurs doivent payer pour le nettoyage de leurs vêtements ou acheter eux-mêmes leurs chaussures de sécurité. Si c’est votre cas, adressez-vous à votre secrétariat Unia. On vous dira comment, avec l’aide d’Unia, vos collègues et vous pourrez vous défendre efficacement.