Travailleuse et mère

Les mères et les femmes enceintes bénéficient de droits particuliers

La grossesse et le nouveau rôle de mère constituent des périodes délicates. En tant que femme enceinte ou mère, vous bénéficiez de droits particuliers au travail.

Droits pendant la grossesse

Pendant la grossesse et durant les mois qui suivent, votre employeur doit faire attention à votre santé et à celle de votre enfant. Diverses lois prévoient par conséquent des dispositions spéciales visant à protéger les femmes enceintes au travail.

Mes droits après l’accouchement

Vous avez droit à au moins 14 semaines de congé maternité payé après la naissance de votre enfant. En outre, vous êtes protégée contre le licenciement durant les 16 semaines qui suivent l’accouchement. Bien des conventions collectives de travail (CCT) vont au-delà du minimum légal, notamment en ce qui concerne la durée du congé de maternité. Questionnez votre employeur ou le secrétariat Unia de votre région.

Brochure «Je travaille et je suis enceinte – ce que je dois savoir»

Unia a publié une brochure en réponse aux questions fréquentes des travailleuses enceintes et des mères. Sa version imprimée peut aussi être commandée à l’adresse femmes[at]unia.ch.

Quand mon enfant est malade

Si votre enfant est malade, votre employeur doit vous donner congé pour vous en occuper. Vous avez droit à 3 jours par cas de maladie (et non par année, comme on entend souvent dire!). Il est conseillé de définir avec l’employeur quand et dans quelles circonstances un certificat médical doit être présenté. Ces absences seront comptabilisées comme temps de travail, et vous avez droit à votre salaire (comme quand vous êtes malade). Il faut toutefois que les rapports de travail durent depuis trois mois et qu’ils aient été conclus pour au moins trois mois. Si ces trois jours ne suffisent pas il vous sera possible, dans des cas dûment justifiés, de vous absenter plus longtemps du travail. Cette règle vaut pour la mère comme pour le père!