Migros

Unia se bat, aux côtés des collaboratrices et collaborateurs de Migros, afin que l’ensemble du personnel du géant orange et de ses entreprises bénéficie de conditions de salaire et de travail modernes. Le syndicat tient beaucoup à ce que les intérêts des salarié-e-s soient défendus efficacement face à Migros.

Une tradition à respecter

Migros se réclame de l’héritage de Gottlieb Duttweiler. Le syndicat Unia s’engage, avec ses membres, pour que cet employeur reste réellement fidèle à ses racines. Nous tenons à rappeler aux responsables de Migros la citation suivante de Gottlieb Duttweiler: «Les salaires, de même que les conditions de travail et les rapports avec les travailleurs et les employés, doivent rester exemplaires.» Avec ses 86 000 salarié-e-s, Migros compte parmi les principaux employeurs du commerce de détail. Sur ce nombre, 60 000 personnes sont soumises à a sa convention collective nationale de travail (M-CCNT).

Améliorations importantes des salaires minimaux

En dix ans, nos pressions ont permis d’obtenir des avancées majeures – comme des salaires minimaux plus élevés. Or ce n’est pas suffisant. Unia exige par conséquent de nouvelles augmentations générales pour tout le monde.

Mesures à prendre en faveur de l’égalité salariale

Il faut en outre agir dans la mise en œuvre de l’égalité salariale entre femmes et hommes pour un travail de valeur égale. Par ailleurs, les droits syndicaux doivent être renforcés chez Migros.