Revendications

Les membres du syndicat Unia actifs au sein de la branche de la sécurité s’engagent pour améliorer les conditions de travail et de salaires de la branche. Ils ont fixé pour priorité de diminuer la précarité et la flexibilité de la branche ainsi que d’améliorer la formation.

Garantir un salaire juste

Trop d’entreprise ont ces dernières années massivement recouru aux salarié-e-s à l’heure et on reporté tous les risques économiques sur les salarié-e-s. Unia veut que les salarié-e-s mensualisés deviennent la norme afin de garantir un revenu décent et une occupation stable au plus grand nombre de personnes. Le temps de déplacement et la disponibilité doivent être mieux reconnus et indemnisés.

Diminuer la précarité et la flexibilité

Les salarié-e-s de la sécurité travaillent particulièrement longtemps et sont soumis à une trop grande flexibilité (trop d’employé-e-s à l’heure, travail de nuit et du week-end très fréquent, etc…). Pour améliorer la qualité de vie des agent-e-s de sécurité et mieux préserver la santé des salarié-e-s de la branche, Unia s’engage pour diminuer cette flexibilité.

Améliorer la formation

Les obligations de formation restent minimales pour les entreprises alors que l’activité d’agent-e de sécurité impose de multiples compétences et n’est pas sans risque. Unia propose un développement de la formation obligatoire pour toutes les entreprises de la branche. En outre, les salarié-e-s doivent mieux connaître leurs droits pour pouvoir les faire respecter.