2eme salaire minimum cantonal: le Jura rejoint Neuchâtel!

Après quatre ans de débats, la loi sur le salaire minimum dans le Jura est sous toit. Le Parlement l'a adoptée aujourd’hui à une large majorité. Le montant retenu est fixé à 20 francs de l’heure. Unia se félicite de l’introduction en Suisse d’un deuxième salaire minimum cantonal.

Cette loi sur le salaire minimum découle de l'initiative populaire «Un Jura aux salaires décents» déposée en octobre 2009 et soutenue par Unia. Elle demandait l'instauration de salaires minimaux pour les employés d'entreprises qui n'étaient pas signataires d'une convention collective de travail.

2 ans pour s’aligner

Les employeurs disposent de deux ans dès l'entrée en vigueur de la loi pour se conformer au salaire minimum. La loi adoptée mercredi ne s'applique pas à l'employeur, à sa famille, aux personnes en formation ainsi qu'à celles actives dans le cadre de mesures d'intégration professionnelle.

Lutter contre le dumping

L'adoption de ce texte intervient après la décision du Tribunal fédéral (TF) qui a donné en août son feu vert à un salaire minimum de 20 francs dans le canton de Neuchâtel. Unia espère que d’autres cantons suivront l’exemple du Jura et de Neuchâtel. Les salaires minimums constituent un instrument précieux pour lutter contre le dumping salarial.