Au moins 150 francs d’augmentation!

Les travailleurs de la construction votent leurs revendications

Près de 450 travailleurs de la construction ont pris part à la Landsgemeinde de la construction du syndicat Unia qui s'est réunie le 28 juin 2014 à Berne. Ils ont débattu de la situation dans le secteur principal de la construction et des priorités pour les négociations sur la nouvelle Convention nationale qui s'ouvriront l'année prochaine. Ils ont également fixé les revendications salariales pour cet automne.

Les carnets de commandes sont pleins
La construction est en plein boom, les carnets de commandes sont pleins et les maçons travaillent d'arrache-pied. Après une progression modeste des salaires au cours de ces dernières années, les travailleurs de la construction attendent à juste titre une augmentation digne de ce nom.

150 francs - parce qu'ils les méritent
A l'occasion de leur Landsgemeinde, 450 travailleurs de la construction ont réclamé une augmentation de salaire de 150 francs. Différents orateurs ont souligné combien les travailleurs méritaient leur part du succès de l'économie suisse de la construction dont ils sont les principaux artisans. Non seulement, ils travaillent dur mais ils doivent aussi faire face au problème des loyers et des primes d'assurance maladie qui augmentent sans cesse.

Renouvellement de la Convention nationale
La Convention nationale du secteur principal de la construction (CN) sera renégociée en 2015. Ce texte régit les conditions de travail de près de 80 000 travailleuses et travailleurs de la construction en Suisse: le salaire minimum, le temps de travail, les congés et les jours fériés. Souhaitant savoir quels étaient les principaux problèmes sur les chantiers, Unia a réalisé un sondage d'envergure auprès de 15 000 travailleurs de la construction. C'est sur base de ses résultats que la Landsgemeinde a élaboré de premières revendications syndicales. Les syndicats statueront sur l'ensemble du cahier de revendications à la fin de cette année.