Une véritable gifle à tous les maçons

Maçons et leurs familles à Lucerne

Les travailleurs de la construction viennent de recevoir une gifle. Alors même que la branche tourne à plein régime, la Société suisse des entrepreneurs (SSE) a refusé aujourd’hui a Lucerne, pendant son assemblée des délégués, toute augmentation de salaire.

La (SSE) refuse de mener des négociations salariales. Elle est bien seule à s’obstiner dans cette position incompréhensible. Des négociations salariales sont en cours dans la plupart des autres branches d’activité.

Dégât d’image pour la branche

La branche de la construction tout entière souffre déjà d’un manque chronique de personnel qualifié. L’absence d’augmentation de salaire ne rehaussera pas son attrait auprès des jeunes. Or la main-d’œuvre des chantiers accomplit un des métiers les plus pénibles et dangereux qui soient.

Dure lutte en perspective pour la CN en 2015

La convention nationale du secteur principal de la construction en Suisse (CN) expirera l’année prochaine. Le manque de respect dont la SSE a fait preuve à l’égard des travailleurs pourrait bien avoir un effet boomerang. Car les travailleurs sont en colère et revendiqueront avec d’autant plus de détermination en 2015 les améliorations nécessaires de la convention nationale.