Le personnel de Tamoil se mobilise pour sauver plus de 200 emplois!

Raffinerie Tamoil à Collombey (VS)

Le groupe Tamoil a annoncé l’interruption des activités de la raffinerie de Collombey (VS). Avec le personnel, Unia et les Syndicats chrétiens du Valais se mobilisent pour maintenir la raffinerie en fonction. Ils s’opposent à sa fermeture et demandent un retrait de la procédure de licenciement collectif qui concerne plus de 200 emplois.

Au lendemain de l’annonce par Tamoil de sa volonté de mettre fin à l’activité de la raffinerie, tant le personnel que les syndicats sont abasourdis et en colère. Ils n’acceptent pas cette décision et se battront pour sauver les emplois menacés.

Maintien de l’usine en activité

L’absence totale de propositions pour trouver des solutions pour le personnel est affligeante. Tamoil n’a entamé aucune demande de chômage technique, même à horaire réduit, afin de maintenir les emplois jusqu’é ce qu’une solution soit trouvée. Unia exige le retrait pur et simple de la procédure de licenciement collectif et le maintien de l’usine en activité en vue d’une reprise.

Les mesures à prendre seront discutées lors de l’assemblée générale du personnel qui se tiendra le 15 janvier devant le site de la raffinerie.