Extensions d’horaires: Migros et Coop reculent

A la suite de l’intervention d’Unia, les deux grands distributeurs viennent de renoncer provisoirement à étendre leur horaires d’ouverture dans plusieurs centres commerciaux du canton de Vaud. Ils avaient décidé de ce prolongement de manière unilatérale, sans consultation du personnel.

Après plusieurs actions du personnel soutenu par Unia, ils ont fait marche arrière. Unia exige maintenant une véritable consultation.

Au début du mois d’août, plusieurs centres commerciaux Coop et Migros vaudois avaient décidé d’étendre les horaires d’ouverture à 20h le soir, ainsi que dans certains cas en nocturne le jeudi, et de modifier les horaires de travail. Ils n’ont mené aucune consultation préalable auprès des personnes concernées, ou donné des délais trop courts. Cette extension posait des problèmes de trop longues journées de travail, de conciliation avec des responsabilités familiales, et de connexion avec les transports publics des centres commerciaux pour le personnel.

Unia exige une consultation

Unia est intervenu par voie de pétition et auprès du service de l’emploi. Coop a rapidement révisé sa position. Mais il a fallu une nouvelle action du personnel soutenu par Unia lundi matin pour que Migros renonce à cette modification contraire au droit. Le syndicat exige maintenant une véritable consultation et demandera des garanties supplémentaires de la part de Migros, qui a effectué des pressions inacceptables sur ses salarié-e-s.