Unia mène une action sur la place fédérale pour l’égalité salariale

Action «Fake barbes» en faveur de l’égalité salariale.

Avec une action menée sur la place fédérale, Unia poursuit sa campagne pour attirer l'attention sur le scandale des inégalités salariales. L'écart salarial moyen entre hommes et femmes est toujours en moyenne de 20% en Suisse. Dans la perspective du débat qui aura lieu le 24 septembre au Conseil national, des femmes et des hommes à barbe rose sont donc venus interpeller les parlementaires.

Après avoir publié une offre d’emploi fictive proposant un salaire différent pour un homme que pour une femme, Unia poursuit sa campagne en faveur de l’égalité salariale. Des personnes affublées de barbes roses et de panneaux indiquant des salaires différents selon qu’on est un homme ou une femme sont venues distribuer des flyers aux parlementaires sur la place fédérale à Berne ce matin.

Révision édulcorée

Le 24 septembre prochain, le Conseil National examinera la révision de la loi sur l’égalité (LEg). Mais la majorité bourgeoise a fait de cette révision une véritable peau de chagrin. Seulement 1% des entreprises serait contraint d’analyser ses salaires! De qui se moque-t-on? Les femmes attendent depuis bientôt 40 ans que l’égalité soit enfin appliquée, c’est assez!

Affiches et vidéo

Unia démarre une campagne d’affichage avec sous le slogan «Besoin d’être augmentée? Faites-vous pousser la barbe!», et la photo de femmes à barbe représentant différents corps de métiers. Également au programme: un petit film où un couple est attablé au restaurant, mais où le serveur mange une partie (20%, évidemment) du steak de la dame.

Toutes et tous dans la rue

Pour que cessent ces inégalités scandaleuses, Unia appelle les hommes et les femmes révoltés par cette injustice à se rassembler à Berne le 22 septembre prochain pour une grande manifestation nationale autour du slogan: l’égalité salariale, tout de suite!