Il est temps pour un réajustement des salaires

L’économie tourne à plein régime. Mais les salarié-e-s ne profitent pas de la croissance. Alors que la productivité s’accroît, les salaires réels stagnent. Il est urgent de combler le retard. Le syndicat Unia demande une hausse générale des salaires de 2,5% en 2019.

Le renchérissement est reparti à la hausse en 2017. Mais l’année dernière, les accords salariaux sont restés modestes et les salaires réels stagnent. Cette année, un tournant salarial s’impose!

La patience a des limites

L’économie se porte bien et se développe. Il faut moins de salarié-e-s pour produire toujours davantage. A cela s’ajoutent les hausses des primes d'assurance maladie. Les salarié-e-s méritent une augmentation de 2,5% pour tous, ce n’est que justice.

Une augmentation à titre générale est nécessaire

Il est important que les salaires soient augmentés de manière à titre générale. Les augmentations individuelles conduisent à la stagnation salariale dans les segments de revenus moyens et inférieurs.

Les revendications d’Unia en un coup d’œil

  • Construction: +150 francs à titre général
  • Arts et métiers: +2,5% à titre général
  • Industrie: +2,5% à titre général (industrie alimentaire et MEM), respectivement +3% à titre général (chimie/pharma)
  • Commerce de détail: +2,5% à titre général
  • Soins de longue durée: +2,5% à titre général
  • Transports et logistique: +2,5% à titre général
  • Sécurité privée: +2,5% à titre général