Des salaires minimums plus élevés dans la coiffure

Les coiffeuses el les coiffeurs ont un besoin urgent de salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail.

Les salaires minimums augmentent de 50 francs par mois dans la branche de la coiffure, ce qui compense le renchérissement de 2018 à 2021. Unia et l’association patronale Coiffure Suisse ont aussi convenu de renégocier la convention collective de travail (CCT).

Unia et les employeurs se sont mis d’accord pour augmenter les salaires minimums dans la CCT de la coiffure de 50 francs par mois au 1er janvier 2023. Ces 600 francs par an compensent le renchérissement de 2018 à 2021. C’est un pas dans la bonne direction mais qui est malheureusement insuffisant.

De nombreux salarié-e-s quittent la branche

Les conditions de travail dans la branche de la coiffure sont mauvaises et le travail est pénible. Car les coiffeuses et les coiffeurs manipulent des substances nocives pour la santé et travaillent souvent de longues journées sans pause. Et les salaires sont bas. De ce fait, beaucoup se réorientent et quittent la branche.

Une meilleure CCT est maintenant nécessaire

Unia et Coiffure Suisse vont renégocier la CCT au cours des prochains mois. Les coiffeuses et les coiffeurs demandent avec Unia de meilleurs salaires et conditions de travail, qui permettent un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.