Les travailleurs de la construction sont prêts à lutter pour une meilleure CN!

Le parlement des travailleurs de la construction a adopté aujourd’hui à Zurich ses revendications pour les négociations de 2015 sur la convention nationale du secteur principal de la construction (CN). A commencer par une meilleure protection de la santé en cas d’intempéries.

Le parlement des maçons s’est indigné de l’affront de la Société suisse des entrepreneurs (SSE), qui a rompu unilatéralement les négociations salariales. A l’issue de leur séance, les travailleurs ont protesté devant le siège de la SSE, dont ils ont muré l’entrée. Ils ont ainsi donné un clair signal de leur détermination à lutter pour obtenir une meilleure CN.

Meilleure protection en cas d’intempéries

Le parlement des travailleurs de la construction a fixé sa liste de revendications pour les négociations de 2015 sur la CN. La priorité est d’améliorer la protection de la santé en cas d’intempéries. Les maçons sont exposés aux caprices de la météo, se déplacent sur des échafaudages glissants et travaillent à l’extérieur par des températures glaciales comme sous un soleil de plomb.

Outre le stress et l’énorme pression des délais, les conditions climatiques expliquent aussi le nombre très élevé d’accidents sur les chantiers. En moyenne, un ouvrier de la construction subit tous les cinq ans une incapacité de travail pour cause d’accident, soit 3 fois plus que la moyenne de tous les secteurs d’activité en Suisse. Et le nombre d’accidents graves est hélas reparti à la hausse ces dernières années.