Manif nationale des soins

Il faut enfin de meilleures conditions de travail dans les soins! Nous descendons à nouveau dans la rue pour les exiger avec l’alliance des professions de la santé. Bien que les soignant-e-s soient en première ligne pendant la pandémie, ni les politiques ni les employeurs n’ont jusqu’ici récompensé leur travail.

Ni prime coronavirus, ni augmentation des salaires, ni amélioration des conditions de travail: pour l'instant, les revendications des soignant-e-s sont restées sans réponse. Il faut que cela change! Ensemble, nous ferons du bruit! Ensemble, à Berne, nous enverrons un signal fort!

Le 30 octobre à Berne

13h00    Rassemblement à Schützenmatte, discours puis cortège jusqu’à la Place Fédérale
14h15    Discours et musique Place Fédérale
15h30    Fin de la manifestation

Voyage depuis les régions

Les différentes régions d'Unia organisent un voyage en commun à la manif des soins. Votre région vous communiquera les détails après votre inscription. Vous trouverez ci-dessous les heures de départ respectives dès qu’elles seront connues.

OUI à de meilleures conditions de travail

Nous voulons enfin de bonnes conditions de travail dans les soins, réglées de manière contraignante dans les conventions collectives de travail (CCT). À la base, il faut un financement équitable des soins pour engager suffisamment de personnel, et donc réduire la pression et le stress au travail.

OUI à l’initiative sur les soins

La manif nationale des soins a lieu précisément un mois avant le vote à propos de l’initiative sur les soins. Avec la manif, nous lui redonnerons de l’élan! L'initiative pose les bases pour de bonnes conditions de travail, un financement équitable des soins, plus de formation (continue) et plus de personnel qualifié.

NON à la retraite à 65 ans pour les femmes

Les femmes reçoivent un tiers de rente de moins que les hommes. Les causes: de bas salaires, de nombreux emplois à temps partiel et du travail de care non rémunéré à la maison! Cela concerne particulièrement les soignant-e-s, car les soins sont considérés comme une branche typiquement féminine. Et maintenant, voilà que le Parlement à majorité bourgeoise veut relever l’âge de la retraite des femmes à 65 ans. C'est hors de question!

Inscrivez-vous maintenant pour la manif des soins à Berne.

S’inscrire