FAQ RHT et Coronavirus

1. Quel est le délai de préavis ?

Il dure généralement 10 jours et le préavis doit être déposé auprès de l’office cantonale (ACt) du canton concerné à l'aide du formulaire «Préavis de réduction de l’horaire de travail - COVID 19».

2. Où dois-je soumettre le préavis ?

L’autorité compétente pour traiter le préavis est l’ACt du canton dans lequel l’entreprise ou le secteur d'exploitation de l’entreprise concerné est situé. Dans le cadre des présentes simplifications, il est permis de centraliser tous les préavis des différents secteurs d'exploitation de l'entreprise et de les envoyer à l'ACt du siège de l'entreprise. Il faut toutefois présenter un préavis séparé pour chaque secteur d'exploitation, comme d'habitude. Pour les coordonnées des ACt, voir ici.

3. A quelle vitesse puis-je obtenir de l'argent ?

Si la décision de l’ACt est approuvée, la demande doit être présentée à la caisse de chômage compétente au moyen de plusieurs formulaires, en particulier la demande d’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail. Dès que la caisse aura examiné la demande, le paiement sera effectué dans un délai d'un mois. Il est également possible d'utiliser le propre outil du SECO. Le SECO propose désormais un outil convivial et utile, qui vise à rendre le règlement de l'indemnisation du chômage partiel compréhensible et facile à utiliser en ligne. L'outil vous fournit également les formulaires nécessaires concernant la RHT.

4. Le gérant peut-il également demander une indemnisation pour la réduction de l’horaire de travail ?

Les personnes ayant une position assimilable à celle d’un employeur et/ou les gérants n'ont généralement pas droit à une indemnité. Toutefois, le Conseil fédéral a décidé le 20.03.2020 que les personnes dont la position est assimilable à celle d’un employeur et leurs conjoints ou partenaires enregistrés travaillant avec eux ont également exceptionnellement droit à la RHT, mais seulement jusqu'à la période de décompte de mai 2020 inclus. En dérogation aux règles concernant l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail, les personnes assumant une fonction dirigeante (personnes dont la position est assimilable à celle d’un employeur) et leur conjoint (ou partenaire enregistré) ont droit à une indemnité forfaitaire de 3'320 francs pour une activité à temps plein. Le salaire déterminant pris en compte pour le calcul est de 4'150 francs. 

5. Quelles sont les personnes qui ont désormais également droit à une RHT suite aux mesures adoptées le 20.03.2020 ?

Exceptionnellement, dans cette situation extraordinaire, les personnes suivantes ont également droit à la RHT:

  1. Les personnes qui ont un contrat de travail à durée déterminée mais seulement encore jusqu’à fin août 2020.
  2. Les personnes qui sont en apprentissage (apprentis) et maîtres d’apprentissage, mais seulement encore jusqu’à fin mai 2020.
  3. Les personnes qui travaillent pour une entreprise de travail intérimaire mais seulement encore jusqu’à fin mai 2020.
  4. Les personnes dont la position est assimilable à celle d’un employeur (p.e. des associés d’une Sàrl) et leurs conjoints ou partenaires enregistrés travaillant avec eux, mais seulement encore jusqu’à fin mai 2020.

6. Qui doit demander la RHT pour les travailleurs intérimaires ?

La RHT pour les travailleurs temporaires doit être demandée par les agences de placement.

7. Quelles sont les personnes qui n'ont toujours pas droit à une indemnité pour RHT ?

N’ont pas droit à l’indemnité les personnes dont les rapports de travail ont été résiliés, qui n’acceptent pas la réduction de l’horaire de travail ou dont la perte de travail ne peut être déterminée (p.e. rapport de travail sur appel) A compter du 1er juin 2020, les personnes occupant une position assimilable à celle d’un employeur et effectuant un apprentissage ne pourront plus prétendre à la RHTet à partir du 1er septembre 2020 les travailleurs sur appel et avec un contrat de durée déterminé ainsi les travailleurs temporaires ne pourront plus prétendre à la RHT.

8. Les personnes travaillant sur appel ont-ils droit à l’indemnité en cas de RHT?

En principe, oui. Toutefois, dans le paquet de mesures du 20.03.2020, il a été décidé que les heures en plus accomplies avant l’introduction de la réduction de l’horaire de travail ne doivent plus au préalable être compensées par des congés.

9. Les employés doivent-ils d'abord réduire les heures supplémentaires?

En général, le délai d’attente en cas de RHT est de 2 jours. Elle a été annulée pour la période allant jusqu'à la fin du mois d'août 2020. Actuellement, le Conseil fédéral l'a réintroduite à partir du 1er septembre 2020, mais l'a réduite à un jour.Actuellement, le Conseil fédéral a décidé de supprimer le délai d’attente pour les RHT liées au coronavirus.

10. Quel est le délai d’attente?

Pendant un délai-cadre de 2 ans, la réduction de l’horaire de travail peut être rémunérée pour une durée maximale de 12 mois. En raison de la situation actuelle Il est toutefois possible que ce délai soit a été  porté à 18 mois, par exemple, en raison de la situation actuelle. Toutefois, la perte de travail mensuelle supérieure à 85 % de l'ho­raire normal de l'entreprise ne peut excéder 4 périodes de décompte à partir de la période de décompte de septembre 2020.

11. Quelle est la durée maximale d'indemnisation?

Pendant un délai-cadre de 2 ans, la réduction de l’horaire de travail peut être rémunérée pour une durée maximale de 12 mois. Il est toutefois possible que ce délai soit porté à 18 mois, par exemple, en raison de la situation actuelle. Toutefois, la perte de travail mensuelle supérieure à 85 % de l'ho­raire normal de l'entreprise ne peut excéder 4 périodes de décompte.

12. Où puis-je trouver des informations complémentaires?

Le SECO publie sur un nouveau site web des informations actualisées sur la RHT dues au coronavirus. Vous trouverez également ici la FAQ sur la RHT dues au coronavirus. Si vous avez des questions sur la réduction de l'horaire de travail, veuillez nous contacter ici.