Pas de réforme de l’AVS sur le dos des femmes

Jeune femme avec mégaphone à la grève des femmes 2019

La nouvelle réforme des retraites AVS 21 est actuellement en cours de traitement au parlement. Elle prévoit un relèvement de l’âge de la retraite des femmes. Si elle était acceptée, elles devraient travailler plus longtemps, et leurs rentes déjà insuffisantes baisseraient encore.

Il est exclu d’augmenter l’âge de la retraite des femmes et de péjorer davantage leurs rentes. C’est pourquoi Unia soutient l’appel «Pas touche aux rentes des femmes» de l’Union syndicale suisse.

Signez l’appel sans tarder!

Nous ne voulons pas d’une réforme de l’AVS sur le dos des femmes. Dans la continuité des revendications de la Grève des femmes*, Unia s’oppose fermement à tout relèvement de l’âge de la retraite des femmes et exige une augmentation des rentes. Nous demandons:
 

  • Une hausse des rentes pour les femmes, afin de garantir leur sécurité financière à la retraite!
  • Pas de relèvement de l’âge de la retraite des femmes!

Signer l’appel

 

Sur la situation actuelle

Les femmes touchent en moyenne une rente d’un tiers moins élevée que celle des hommes, étant donné qu’elles réalisent la grande part du travail non-rémunéré.

De plus, victimes d’inégalités salariales et de discriminations, elles travaillent majoritairement dans des emplois «typiquement féminins» pour lesquels les salaires sont particulièrement bas. Tout cela se répercute ensuite sur le niveau de leur rente de vieillesse.

La Commission de la sécurité sociale du Conseil des Etats a d’ores et déjà accepté le projet de réforme AVS 21. Pour la majorité des politiciens qui la composent, les femmes devraient travailler encore un an de plus, ce qui mènerait à une baisse de leur rente.