Touche pas à ma santé! Défendons la loi sur le travail

Le camp bourgeois veut déréglementer le temps de travail. Unia s’oppose à cette attaque directe contre des mesures de protections importantes contenues dans la loi sur le travail.

67 heures de travail par semaine, du travail de nuit et le dimanche désormais obligatoire: voilà ce qui menace celles et ceux qui ont le malheur d’être considérés comme des «supérieur-e-s» ou des «spécialistes». C’est du moins ce que veut l’initiative parlementaire de l’ancien conseiller aux États PDC Konrad Graber. L’accepter reviendrait à éroder littéralement le droit suisse du travail. Ces termes peu clairs ouvriraient la porte aux abus.

Premiers succès d’une large alliance

L’opposition des syndicats à l’allongement du temps de travail a déjà eu un effet. La commission de l’économie du Conseil des Etats (CER-E) recommande que l’initiative parlementaire de l’ancienne parlementaire PLR Karin Keller-Sutter soit annulée. L’initiative demandait de renoncer largement à l’enregistrement du temps de travail.

La sphère politique serait bien avisée de prendre enfin en compte l’opposition de fond des syndicats, des médecins du travail, des églises et des cantons, et d’enterrer le projet de loi Graber. Si le Parlement s’obstine, les syndicats combattront ce projet par tous les moyens.

Conséquences d'une déréglementation

  • Un contournement des mesures élémentaires de protection telle que la durée maximale du travail, le temps de repos et de pause, l'interdiction du travail du dimanche.
  • Une confusion entre temps de travail et temps libre, donc une atteinte au repos et à la détente.
  • La conciliation entre travail et famille qui deviendrait un vrai casse-tête. Celles et ceux qui ont des obligations familiales seraient confrontés à de graves problèmes, au point de devoir refuser des emplois.
  • Une flexibilisation unilatérale qui ne profiterait qu’aux employeurs.

Des horaires de travail réglementés vous protège

La loi sur le travail est une protection nécessaire contre le stress et l’épuisement professionnel (burnout). Des horaires prévisibles constituent le moyen le plus efficace de prévenir le surmenage. Sans cette protection, les gens tomberont malades.

Questions et réponses sur la loi sur le travail

Participez!

Unia combat cette dangereuse initiative parlementaire nuisible à la santé. Le syndicat distribue des informations dans les entreprises et propose son soutien aux salarié-e-s. Souhaitez-vous soutenir cette campagne?

Votre expérience

Rencontrez-vous aussi une pression croissante sur vos horaires?

Faites-nous part de votre expérience.