AVS x13

Une femme en habits de travail avec casque

Initiative populaire pour une 13e rente AVS

Toute personne mérite une bonne retraite après une vie de travail. Or, les rentes AVS sont trop basses en Suisse. C’est pourquoi l’initiative populaire pour une 13e rente AVS est nécessaire.

La Suisse a un problème avec ses rentes vieillesse. La moitié des personnes qui partent à la retraite doivent aujourd’hui s’en sortir avec moins de 3600 francs par mois. Le montant est encore plus bas pour beaucoup de femmes qui n’ont pas de deuxième pilier et ne peuvent compter que sur l’AVS pour vivre. En même temps, les coûts des assurances maladie et des loyers augmentent constamment. Il reste toujours moins pour vivre.

Signer maintenant!

AVS x13: Mieux vivre à la retraite

L’initiative «Mieux vivre à la retraite - AVS x13» veut une augmentation de 8,33% de toutes les rentes AVS. Tout comme beaucoup d’employé-e-s ont un 13e salaire, les retraité-e-s devraient recevoir une 13e rente.

Concrètement, cela signifie que la rente AVS minimale mensuelle passerait de 1185 à 1284 francs (+99 francs), la rente maximale de 2370 à 2567 francs (+197 francs).

De bonnes rentes AVS sont nécessaires...

La crise du coronavirus a fait prendre conscience de l'importance des infirmières, des vendeurs et vendeuses, des chauffeurs et chauffeuses, des employé-e-s du nettoyage. Dans toutes ces professions qui occupent beaucoup de femmes, les salaires sont bas, ce qui implique des rentes très basses. Il est urgent d'améliorer l’AVS pour ces personnes.

 

... et finançables.

Les syndicats demandent que les bénéfices de la Banque nationale suisse soient mis à contribution pour financer cette mesure dont le coût est évalué à environ 3,5 milliards. A titre de comparaison, les réserves de la BNS se montent à plus de 800 milliards de francs. De l’argent, il y en a, plus qu’il n’en faut pour assurer des rentes décentes. C’est le Parlement qui devra définir les détails du financement.

 

Une AVS forte est un soutien en temps de crise

Un renforcement de l'AVS a aussi un double effet positif en période de récession. Elle contribue d’une part à prévenir la pauvreté chez les personnes âgées. Il est indigne, mais aussi économiquement insensé, de forcer les personnes âgées à se tourner vers l'aide sociale. D’autre part, elle renforce le pouvoir d'achat et le développement économique, car presque chaque franc d’AVS que les retraité-e-s reçoivent est à nouveau dépensé.

 

Renforcer l'AVS, c'est renforcer la solidarité

L’AVS est le pilier le plus solidaire de notre prévoyance vieillesse. Tout le monde paie les mêmes cotisations (4,35% du revenu), mais les rentes sont plafonnées. Les hauts revenus y participent donc davantage. Avec l’AVS, l’écrasante majorité des salarié-e-s touchent ainsi plus que ce qu’ils ont cotisé. C'est précisément parce qu'elle repose sur le principe de la solidarité que l’AVS est si stable. Continuons à renforcer notre institution sociale la plus importante avec une 13e rente AVS!