CCT électricité

En avant pour une meilleure CCT!

Les négociations de la nouvelle convention collective de travail de l’installation électrique et des télécommunications ont débuté en janvier 2018. Les électros méritent une amélioration de leurs conditions de travail.

Première manifestation nationale des électros le 19 mai 2018 à Zurich

Les patrons ont retiré leur revendication d'une semaine à 44h!

De nombreux «électricien-ne-s sous tension» venus de tout le pays ont manifesté pour la première fois de l’histoire de la branche le 19 mai à Zurich. Ils/elles ont remis plus de 4'440 signatures aux patrons en faveur de leurs revendications et de leur avenir. Sous cette pression électrisante, les patrons ont lâché leur idée d'augmenter la durée de la semaine de travail!

Rejoindre le mouvement

Avec un grand sondage mené dans toute la Suisse, les électricien-ne-s ont défini quatre revendications principales. Plus de 90% les approuvent.

Des salaires attractifs

Les perspectives de la branche sont bonnes. Le processus de numérisation actuellement en cours créera à l’avenir beaucoup de travail. Pourtant, de nombreux jeunes quittent le métier car les salaires sont trop bas. Les salaires doivent augmenter pour garantir le futur de la branche!

  • Augmentation des salaires réels de 150 francs par mois.
  • Augmentation des salaires minimums de 200 francs par mois.

20 francs d’indemnité repas

La CCT prévoit actuellement 12 francs d’indemnités de repas. Ce n’est pas réaliste vu le prix du menu de midi. Cette indemnité est clairement à la traîne comparativement aux autres professions de la construction.

Retraite anticipée à 62 ans

Le métier d’électricien-ne est physiquement éprouvant. A cela s’ajoutent le stress et des conditions climatiques difficiles. Une retraite anticipée dès 62 ans doit être introduite pour permettre aux salarié-e-s de finir leur carrière dignement.

5 jours de formation continue

La numérisation se développe très vite. Les défis seront nombreux dans la branche. Pour y répondre, les électricien-ne-s doivent pouvoir se former et s’adapter aux changements. Des jours de formation continue supplémentaires rémunérés sont nécessaires.

Contact

Fribourg
fribourg[at]unia.ch
026 347 31 31

Neuchâtel
samir.mokrani[at]unia.ch

Transjurane
francois.xavier.migy[at]unia.ch
079 704 61 35

Vaud
pablo.guarino[at]unia.ch