Convention nationale de la construction 2018

Dans la construction, tout se joue cette année

La Convention nationale (CN) qui règle les salaires et les conditions de travail expire fin 2018. Nous devons la renégocier avec la Société suisse des entrepreneurs. Les travailleurs de la construction ont des revendications légitimes. Il faut une CN améliorée et enfin une augmentation de salaire décente de 150 francs !

Un travail dur doit payer: nos revendications

  • Malgré le boom de la construction, la Société suisse des entrepreneurs refuse toute hausse générale des salaires depuis quatre ans.
    Enfin une augmentation de salaire décente!
  • Les travailleurs dans la construction sont sous pression. Le dumping salarial est une réalité. Le travail temporaire fait de plus en plus concurrence aux emplois fixes.
    Des règles claires pour éviter la loi de la jungle dans la construction!
  • Les travailleurs de la construction âgés sont toujours plus nombreux à être jetés à la rue. Ils sont souvent licenciés et réengagés à de moins bonnes conditions.
  • Une meilleure protection des travailleurs expérimentés!

Travailler plus pour gagner moins: ça va pas ?!

Au lieu de tenir compte des revendications des travailleurs, la Société desentrepreneurs prévoit une attaque radicale contre les conditions de travail.Le président de la Société suisse des entrepreneurs, Gian-Luca Lardi, veut :

  • Réduire les salaires: les maçons formés doivent gagner moins.
  • Attaquer les salaires: comme les travailleurs âgés «ne produisent plus suffisamment», leur salaire doit être réduit.
  • Augmenter le temps de travail: 50 heures par semaine pour tous !

Les entrepreneurs attaquent à nouveau la retraite à 60 ans!

La retraite anticipée dans la construction est un succès. Elle permet aux travailleurs de partir à la retraite dans la dignité. En 2015, les travailleurs de la construction ont lutté avec succès pour leur retraite à 60 ans! En raison de la génération des baby-boomers et parce que la Société des entrepreneurs a refusé pendant des années toute solution durable, des mesures supplémentaires sont temporairement nécessaires pour assurerb la retraite à 60 ans. Mais au lieu de négocier, les entrepreneurs s’en prennent à nouveau à la retraite. Ils demandent :

  • L’âge de la retraite à 62 ans (au total, 120 000 francs de rente en moins) ou
  • 30 % de rente en moins (env. 1500 francs en moins par mois)

Tous à Zurich!