15'000 maçons lors des journées de protestation

La convention nationale du secteur principal de la construction (CN) expire à la fin de l’année. Depuis février, des négociations ont lieu avec la Société suisse des entrepreneurs. Mais aucune solution n’est en vue. Les entrepreneurs extrémistes exigent des journées plus longues, moins de droits pour les travailleurs et des réductions de salaire pour les plus âgés.

La situation en détail

Les maçons en ont marre

Ils sont en lutte pour leurs droits. 15'000 travailleurs de la construction ont participé aux journées de protestation dans toute la Suisse.

  • Elles ont commencé le 17 octobre au Tessin
  • Puis ce fut au tour des maçons du nord-ouest de la Suisse.
  • Le 7 novembre, les maçons de Suisse romande ont interrompu leur travail et organisé des manifestations de protestation à La Chaux-de-Fonds, Delémont, Fribourg, Genève et Lausanne.
  • Les maçons de Suisse romande se sont tous retrouvés le lendemain, 8 novembre, pour une manifestation commune à Lausanne.
  • Le 11 novembre, les maçons de Zurich, de Berne et de la Suisse centrale et orientale ont protesté devant le siège principal des entrepreneurs à Zurich.

 

11 novembre, à Zurich

La colère des travailleurs de la construction a atteint la dernière région: Zurich, ville où siège la Société suisse des entrepreneurs. Après Bellinzone, Bâle et les deux jours en Suisse romande, 15'000 travailleurs de la construction sont descendus dans la rue. Si la Société suisse des entrepreneurs devaient maintenir leurs revendications démesurées, les maçons sont prêts à faire grève l'année prochaine. Plus d'information

8 novembre, à Lausanne

Après le succès de la journée précédente, quand les maçons se sont rassemblés dans différentes villes de Suisse romande, ils se sont retrouvés tous le 8 novembre pour une manifestation commune à Lausanne. Le message des 7000 travailleurs de la construction est sans équivoque: si la Société suisse des entrepreneurs ne renonce pas à ses exigences démesurées, il y aura des grèves l'année prochaine! Plus d'info

7 novembre, à Lausanne, Genève, Delémont, La Chaux-de-Fonds et Fribourg

La vague de protestation nationale se poursuit. Plus de 7000 maçons de Suisse romande ont interrompu leur travail et organisé des manifestations de protestation à La Chaux-de-Fonds, Delémont, Fribourg, Genève et Lausanne. La journée de protestation s'inscrit dans une dynamique nationale, qui se poursuivra 8 novembre à Lausanne. Plus d'info

1er novembre, nord-ouest de la Suisse

Entre Soleure et Bâle, plein de chantiers étaient à l’arrêt. Les maçons de la région se rassemblaient à Bâle pour envoyer un message clair aux patrons: si la Société suisse des entrepreneurs ne reviennent pas sur leurs exigences radicales, des grèves menacent l’année prochaine! Plus d'info

17 octobre, au Tessin

Le coup d'envoi eu lieu au Tessin. La première journée de protestation a vu plus de 2500 travailleurs interrompre le travail et prendre la rue à Bellinzone. Ils ont manifesté leur colère sous les fenêtres de la SSE. Plus d'info