Initiative Subito

L’égalité salariale entre hommes et femmes est inscrite depuis plus de 35 ans dans la Constitution et plus de 20 ans dans la Loi sur l’égalité. Mais les femmes gagnent en Suisse environ un cinquième de moins que les hommes. Le «travail féminin» est mal payé, voire même pas du tout si l’on considère le travail à la maison. Tout cela se répercute au final sur les retraites des femmes.

Gigantesque hold-up salarial des femmes

Bien qu’on connaisse ce gigantesque hold-up salarial des femmes depuis des décennies, quasiment rien n’a changé. Après le droit de vote, l’égalité salariale est la plus importante revendication des femmes – et la plus ancienne. Des générations de femmes sont descendues dans la rue pour cela, comme les 8 et 18 mars derniers.

Grâce entre autre à la pression d’Unia, le Conseil fédéral veut certes réviser la Loi sur l’égalité. Mais sa proposition ne prend pas vraiment les problèmes de front.

L’initiative Subito, un projet offensif

Il faut absolument que les choses avancent pour ce qui est de l’égalité salariale, ici et maintenant! Les délégué-e-s d’Unia passent à l’offensive et veulent lancer une initiative populaire: l’initiative «Subito». C’est ce qu’a décidé l’assemblée des délégué-e-s le 18 mars dernier. Un projet d’initiative sera établi en collaboration avec l’USS d’ici novembre. Elle sera lancée en 2018 avec d’autres syndicats, des associations féminines et des partis.

Brochure «Comment se défendre contre la discrimination salariale»