Amiante

Amiante

L’amiante aujourd’hui

L’amiante n'est pas un problème du passé. Aujourd’hui encore, il reste une préoccupation majeure pour la santé publique. L’emploi de ce matériau nocif a provoqué à ce jour plus de 1800 décès en Suisse. Chaque année, près de 120 personnes tombent gravement malades après avoir été exposées à l’amiante dans leur travail. La Suva a déjà dépensé près de 870 millions de francs en prestations d’assurance destinées aux victimes de l’amiante (situation en 2013).

Plus de 75% des décès dûs à l’amiante sont recensés dans les branches où le syndicat Unia est actif: dans la menuiserie, l’électricité et d’autres branches du second-œuvre, mais aussi dans le secteur principal de la construction et la construction d’équipements et de machines.

Fonds d’indemnisation et Care Service

En décembre 2016, la Table ronde sur l’amiante dont Unia fait partie a décidé de créer un Fonds d’indemnisation pour les victimes de l’amiante. Ce fonds permettra une amélioration majeure de l’aide financière pour les personnes malades de l’amiante qui n’entrent pas dans le champ de la loi sur l’assurance-accidents. Une telle aide doit rapidement leur être allouée. En outre, un Care Service est mis en place pour les victimes. La Fondation Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (EFA) se chargera de ces nouvelles missions. Les syndicats y sont représentés dans son conseil de fondation.

Depuis juillet 2017, le Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (FIVA) offre un soutien financier et psychologique aux personnes concernées («Les victimes de l’amiante seront enfin soutenues», actualité 30.06.2017).

Prévention

La mobilisation des syndicats contre la dangerosité de l’amiante a conduit à son interdiction en 1989. De gros efforts ont été réalisés depuis lors, spécialement dans la prévention. Ce travail de prévention réalisé conjointement par la Suva et les partenaires sociaux est considéré comme un exemple à suivre au niveau international.

Il est nécessaire de continuer

La création du fonds d’indemnisation est une étape décisive vers un règlement décent de la catastrophe de l'amiante. Mais il reste encore à faire. Le financement du Fonds doit être garanti à long terme. Il est aussi crucial de persévérer dans les mesures de prévention, et de les intensifier.