Avenir de la convention des cadres de la construction

La pression ne cesse d’augmenter: délais trop serrés, plans sans cesse modifiés, construire plus, plus vite et en moins de temps. Le nombre croissant de sous-traitants et l’augmentation du travail temporaire rendent la situation encore plus complexe.

Il est temps que les choses changent dans la construction. Que souhaitez-vous comme améliorations?

Qu’est-ce qui doit changer pour les contremaîtres?

Contrat cadre de construction 2022 Vote

Qu’est-ce qui doit changer pour nous, les contremaîtres?
Cochez les deux éléments les plus importants ou inscrivez votre proposition.

Ce vote a lieu en ligne et sur les chantiers partout en Suisse jusqu'au 31 octobre. Les résultats seront présentés lors de la conférence nationale de la construction le 27 novembre.

Ensemble pour l’avenir du secteur principal de la construction!

La convention nationale du secteur principal de la construction (CN) arrive à échéance fin 2022. Elle doit être renégociée entre les syndicats et la Société suisse des Entrepreneurs. En tant que convention de référence pour la construction, la CN a une importance centrale pour les contremaîtres. C’est pourquoi nous demandons actuellement l’avis de tous les travailleurs de la construction et des contremaîtres dans le vote: «Que faut-il améliorer dans la CN?»

Nous allons également négocier la convention collective de travail des cadres de la construction, avec les entrepreneurs. Les contremaîtres ont des préoccupations légitimes qui doivent être prises en compte !

Attention: pénurie de main-d’oeuvre dans la construction!

Les contremaîtres le savent depuis longtemps: de plus en plus de collègues qualifiés quittent la branche et trop peu rejoignent nos rangs. Les derniers chiffres sont alarmants: pratiquement la moitié des contremaîtres vont prendre leur retraite d’ici dix à quinze ans, alors que le nombre de nouveaux apprentis maçons a diminué de moitié.

Les responsabilités nécessitent de bonnes conditions de travail

La pénurie de main-d’oeuvre n’est pas le fruit du hasard. La pression et le stress augmentent dans la construction. L’attrait de la profession en souffre. Nous ne résoudrons pas ce problème à l’aide de belles paroles mais en adaptant le travail. Les responsabilités nécessitent de bonnes conditions de travail!