Vaccin Covid-19: protégez-vous!

Unia encourage tou-te-s celles et ceux qui le peuvent à se faire vacciner contre le Covid-19. La vaccination protège et c'est un acte de solidarité.

Le vaccin protège

La vaccination protège à 90% contre les formes graves de la maladie. 9 personnes sur 10 hospitalisées à cause du Covid-19 ne sont pas vaccinées.

Le vaccin est solidaire

En vous faisant vacciner, vous vous protégez vous-même, mais aussi votre famille, vos amis et vos collègues de travail. Les personnes vaccinées transmettent moins le virus.

Le vaccin est gratuit

La vaccination est gratuite. On peut se faire vacciner dès 12 ans. Tous les cantons proposent des offres de vaccination. Renseignez-vous sur les disponibilités de vaccination dans votre canton.

Questions et réponses sur la vaccination

Le nombre de personnes vaccinées n’augmente que lentement, alors que la quatrième vague de coronavirus est là. Mais la vaccination est-elle sûre? Est-elle efficace? Comment l’entreprise peut-elle influencer ma décision?

  • Les personnes entièrement vaccinées tombent aussi malades, et leur nombre s’accroît. Qu’apporte réellement la vaccination?

    Les études des fabricants Pfizer/Biontech et Moderna ont montré une efficacité d’environ 95% contre la souche originale du virus. Selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), seule une personne sur 100 testée positive a été infectée malgré une vaccination complète.

    Avec le variant Delta du virus, qui continue de se propager, cette situation devrait se détériorer. Cependant, toutes les statistiques établies jusqu’ici indiquent que la vaccination réduit considérablement le risque d’infection, aussi par ce variant. Le risque d’une évolution grave est surtout plus faible.

    Dans tous les cas, il est plus probable de s’en sortir sans dommage avec la vaccination plutôt que sans.

  • Je souhaite me faire vacciner, mais j’ai peur des douleurs qui peuvent en résulter. La plupart de mes connaissances ont ressenti des effets secondaires. Et il y a aussi eu des décès.

    Les légers «effets indésirables de la vaccination», comme disent les spécialistes, sont effectivement assez fréquents. Il faut vous attendre à des douleurs de courte durée au point d’injection (84% des personnes vaccinées).

    Les autres effets secondaires qui sont aussi assez fréquents (entre 30 et 60%) disparaissent complètement après un ou deux jours au plus tard: maux de tête, douleurs musculaires ou frissons. Ces réactions sont considérées comme une «réponse immunitaire» du corps et sont le signe que l’effet souhaité se produit. Les réactions ont tendance à être plus fortes chez les jeunes que chez les personnes âgées.

    Jusqu’ici, 1900 cas d’effets secondaires sévères ont été signalés en Suisse. Sur un peu plus de 4,7 millions de personnes vaccinées, cela correspond à un taux de 0,4 pour mille. Dans les 133 cas les plus graves, les décès sont survenus à des intervalles différents. Selon Swissmedic, il n’existe pas de preuve concrète que la vaccination ait entraîné la mort. L’âge moyen de ces personnes était de 80,7 ans et pratiquement toutes souffraient de maladies préexistantes.

  • J’allaite mon enfant pendant encore quelques mois. Dois-je attendre pour me faire vacciner? Et qu’en est-il pour ma collègue qui est enceinte?

    Pour les femmes qui allaitent, la vaccination est considérée comme sûre.

    Les femmes peuvent déjà se faire vacciner pendant la grossesse après un examen médical préalable. À cet effet, vous avez besoin d’un certificat médical. De nombreux médecins spécialistes conseillent la vaccination à toutes les femmes enceintes.

    L’OFSP recommande vivement la vaccination aux femmes enceintes atteintes de maladies chroniques.

  • J’ai entendu dire que la vaccination peut rendre stérile. Est-ce vrai?

    Non, car l’affirmation selon laquelle le vaccin contiendrait une protéine qui empêche la formation du placenta s’est avérée fausse.

    Déjà pendant l’étude d’homologation du fabricant du vaccin Pfizer/Biontech, 23 participantes vaccinées sont tombées enceintes, et depuis, cela arrive régulièrement en Suisse aussi.

  • Mes enfants (13 et 15 ans) souhaitent se faire vacciner. En tant que parents, avons-nous notre mot à dire?

    Les jeunes dès 12 ans ont le droit de décider librement de se faire vacciner ou pas, pour autant qu’ils soient capables de discernement et qu’ils soient informés.

  • Dans certains cantons, une troisième dose est apparemment déjà administrée. J’ai été vacciné-e il y a cinq mois. Dois-je à présent m’inscrire pour une vaccination de rappel?

    Certains cantons ont commencé à proposer une troisième dose aux personnes vulnérables, car la protection vaccinale chez les personnes très âgées ou atteintes de maladies graves ou chroniques dure moins longtemps.

    Pour les autres personnes, l’Office fédéral de la santé publique ne recommande pour l’instant pas encore de troisième dose du vaccin, car les données à ce sujet sont insuffisantes.

  • Mon employeur peut-il me demander de fournir la preuve que je suis vacciné-e?

    En principe non. Les données de vaccination sont des données médicales et font donc partie de votre sphère privée.

    Il n’en est autrement que si la vaccination est nécessaire dans le cadre de votre travail pour des raisons particulières (voir question suivante).

  • Mon employeur peut-il m’obliger à me faire vacciner?

    Unia soutient la recommandation de vaccination de la Confédération. Toutefois, il n’existe pas en Suisse d’obligation de se faire vacciner. Dans la majorité des cas, votre employeur ne peut donc pas vous obliger à vous faire vacciner.

    Il pourrait y avoir des exceptions, par exemple pour les personnes qui travaillent dans les soins aux personnes âgées ou gravement malades. Mais, même dans ce cas, la vaccination ne peut pas être imposée.

    Les employeurs ont certes le droit de donner des instructions à leurs employé-e-s, mais dans l’exercice de ce droit, ils doivent respecter et protéger leur personnalité et leur santé physique et psychique. Voilà pourquoi il faut toujours procéder à une pesée des intérêts entre les intérêts des salarié-e-s et d’autres intérêts, notamment ceux des personnes prises en charge. D’autres mesures sont possibles, comme un transfert temporaire à un autre poste.

    La mise en œuvre de plans de protection et la distanciation sociale sont par ailleurs toujours prioritaires.

  • Puis-je me faire vacciner pendant le temps de travail?

    Oui. Votre employeur doit vous libérer pour le rendez-vous de vaccination comme pour les autres rendez-vous médicaux. Si vous êtes rémunéré-e au mois, il est aussi d’usage que l’entreprise paye quand même le salaire.

    Il n’en est autrement que si vous êtes rémunéré-e à l’heure. Vérifiez dans votre contrat de travail ou la CCT si les consultations médicales y sont réglées.