Le personnel des Garden center ne travaillera plus le dimanche

Le Tribunal cantonal fribourgeois admet le recours d’Unia et Syna et décide que le travail du dimanche ne sera plus imposé au personnel des jardineries fribourgeoises.

L’arrêt du Tribunal cantonal rappelle que pour justifier le travail dominical, un magasin de fleurs doit vendre de manière prépondérante des produits ou des biens périssables. En conséquence, le commentaire du Secrétariat d’Etat à l’Economie (Seco) qui élargit considérablement cette notion, excède le cadre légal.

Une victoire pour le personnel

Le Tribunal cantonal reconnaît aujourd’hui avec les syndicats que l’interprétation de la loi était erronée et faisait la part belle aux commerces de jardineries, en particulier Schilliger, qui se sont frotté les mains un peu tôt.

Par cet arrêt, le Tribunal cantonal confirme les syndicats dans leur volonté de préserver la santé et les conditions de travail des salarié-e-s de la vente, qui ne seront désormais plus contraint-e-s de travailler le dimanche.