Ouverture dominicale des magasins: Unia remporte à nouveau la mise!

Le Migros-Express de Rapperswil-Jona restera fermé le dimanche.

Une fois de plus, Unia obtient gain de cause en matière de travail dominical dans le commerce de détail. L’Office de l’économie et du travail du Canton de Saint-Gall vient de confirmer que le M-Express de Rapperswil (Migros de la gare) ne répondait pas aux besoins spécifiques des touristes et ne pouvait, par conséquent, pas employer du personnel le dimanche.

La décision du 24 mars dernier confirme la jurisprudence déjà édictée à maintes reprises par les autorités administratives et judiciaires. Elle constitue un signal réjouissant à l’heure où le repos dominical est sans cesse remis en question par les lobbys patronaux du commerce de détail.

La Migros ne remplit pas les critères

Dans sa décision, l’Office de l’économie et du travail du canton de Saint-Gall constate que, même si cette Migros se trouve à proximité d’un lieu touristique, la filiale ne répond pas de manière spécifique aux besoins des touristes par son assortiment. De plus, son chiffre d’affaires ne dépend pas de manière significative d’achats de touristes et ne connaît pas de « saison touristique ». Migros ne pourra donc plus faire travailler du personnel le dimanche dans cette succursale.

Intensifier les contrôles

Cette décision montre qu’un examen sérieux par les autorités du bien-fondé du travail dominical aboutit à une meilleure protection des salarié-e-s. Unia appelle dès lors les inspections cantonales du travail à intensifier leurs contrôles.

Au moins un jour de repos pour le personnel

Alors que le personnel de la vente est déjà amené à travailler 6 jours sur 7, Unia se bat pour que ses membres et les vendeuses et vendeurs puissent jouir d’un jour de congé comme l’immense majorité des salarié-e-s du pays.