AD Unia : Ecopop, manif des femmes et un anniversaire

L’assemblée des délégué-e-s d’Unia de ce samedi a confirmé son rejet de la prolongation des horaires d’ouverture des magasins dans tout le pays, proposée par le Conseil fédéral. Elle a interprété le non à l’initiative Ecopop comme une gifle assénée à l’UDC. Par ailleurs, elle a choisi d’apporter un soutien actif à la grande manifestation des femmes en faveur de l’égalité salariale, le 7 mars 2015.

Le non à l’initiative Ecopop est « un refus clair et net d’une Suisse qui se cloisonne et une gifle retentissante à l’UDC », selon Vania Alleva qui s’est exprimée devant les 250 délégué-e-s d’Unia à Berne. Ces délégué-e-s ont réaffirmé leur volonté de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que, dans le cadre de l’application de l’initiative contre l’immigration de masse, aucun statut discriminatoire ne soit imposé à des groupes de travailleurs. Au contraire, les conditions de travail et les salaires de toutes et tous doivent être mieux protégés.

Manif pour l’égalité salariale

Les délégué-e-s ont qualifié de pas dans la bonne direction la proposition du Conseil fédéral de contraindre les entreprises à analyser régulièrement l’égalité salariale entre hommes et femmes, et à la faire vérifier par des tiers. En outre, il faudrait que les employeurs soient obligés à appliquer le principe de « même salaire pour un travail équivalent ». L’AD d’Unia a décidé d’apporter une aide active à la manif des femmes, à laquelle une vaste alliance d’organisations féminines appelle à participer le 7 mars 2015.

Contre un cadre minimal pour les horaires d’ouverture des magasins dans toute la Suisse

Enfin, les délégué-e-s ont adopté une résolution contre la proposition du Conseil fédéral de prescrire un cadre minimal pour les horaires d’ouverture des magasins dans tout le pays. Des horaires prolongés d’ouverture des magasins signifieraient des journées de travail plus longues et une dégradation des conditions de travail pour les vendeurs-euses. Ce serait d’autant plus inacceptable que les personnes concernées ne sont pas protégées par une convention collective de travail applicable dans tout le pays.

Célébration des 10 ans d’Unia

A l’issue de l’AD ordinaire, les délégué-e-s d’Unia ont célébré le dixième anniversaire d’Unia. Le livre « Dix ans d’Unia - Une nouvelle dynamique syndicale » est paru à temps pour la fête. Dans cet ouvrage, plusieurs auteur-e-s se souviennent de périodes mouvementées et regardent vers l’avenir.