Remise de deux pétitions pour une politique humaine en faveur des réfugié-e-s

De nombreux militant-e-s ont remis ce matin deux pétitions pour une politique des réfugiés humaine à la Chancellerie fédérale .

L’«appel national pour l’accueil rapide de 50 000 réfugié-e-s en Suisse» et l’«appel pour une politique des réfugié-e-s humaine» ont recueilli plus de 10 000 signatures. Ils demandent à la Suisse de faire preuve de solidarité et d’accorder sa protection aux réfugié-e-s.

La Suisse doit en faire plus

Vania Alleva, présidente d’Unia, a exigé que la Suisse s’engage davantage. «500 personnes meurent tous les mois devant la forteresse Europe – tendance à la hausse. Autrement dit, l’Europe est coresponsable de la mort de 90% des gens qui, aujourd’hui, ne survivent pas à leur odyssée vers un asile sûr», a déclaré Vania Alleva.

La Suisse doit s’engager pour renforcer les droits des personnes en fuite, tant au niveau national qu’international.

Des gilets de sauvetage pour la solidarité

Une action symbolique a accompagné la remise des pétitions. Les activistes ont disposé sur la Place fédérale une cinquantaine de gilets de sauvetage en forme de signe de paix, pour rappeler que chaque année des milliers de personnes meurent dans leur tentative de traverser la Méditerranée.