Les écarts salariaux 2019/2020

Profit pour les actionnaires, craintes existentielles chez les salariés-e-s

Profits records pour les actionnaires, craintes existentielles pour les salarié-e-s: c’est ainsi que l’on peut résumer l’enquête 2020 du syndicat Unia sur les écarts salariaux en Suisse. L’étude passe en revue 37 entreprises suisses, dont 33 cotées en bourse.

L’enquête passe également en revue les entreprises où la répartition entre capital et travail est la plus inégale. Cette année encore, Ems-Chemie, l’entreprise de la famille Blocher, se trouve en tête. En 2019 le groupe a versé en tout 462 millions de francs à ses actionnaires et 239 millions sous forme de salaire à son personnel, quasiment la moitié moins.

Écart salarial moyen

Le rapport moyen dans les entreprises examinées est de 1 à 148 (1 à 142 l’année précédente).

 

L'écart salarial chez Roche

Chez Roche, l'écart salarial entre le CEO Severin Schwan en tête du classement et le salaire le plus bas est de 1 : 308.

La pharma et les banques

L'écart salarial est le plus élevé dans la pharma et dans les banques.
La palme de l’avidité revient à Severin Schwan, CEO de Roche, qui touche la bagatelle de 15,1 millions par année. Suivent Sergio Ermotti d’UBS, avec 12,5 millions par an, et Tidjane Thiam de Crédit Suisse, qui reste sur le podium avec 10,7 millions malgré le scandale de filature qui l’a éclaboussé et poussé à quitter la banque. Il pourrait bien se consoler avec une prime de départ de 30 millions.

 

Versement aux actionnaires

Ce que les entreprises analysées ont versé à leurs actionnaires en 2019 est presque identique aux aides financières de la Confédération dans la crise du coronavirus. Certaines entreprises n’ont pas hésité à verser des dividendes en milliards, alors qu’elles touchaient des aides de la Confédération.

 

Etude annuelle d’Unia

Unia publie chaque année une étude sur l’évolution de l’écart salarial en Suisse. Les salaires de 37 grandes entreprises suisses sont examinés à la loupe et le salaire le plus élevé (en général celui du CEO) est comparé avec le salaire le plus bas dans la même entreprise.