Coiffure

CCT de la branche de la coiffure

Unia s’engage pour l’amélioration des conditions de travail des coiffeuses et coiffeurs. La nouvelle convention collective de travail (CCT) déclarée de force obligatoire entre en vigueur le 1er mars 2018.

Des améliorations nécessaires

La CCT définit les conditions de travail du personnel employé dans les salons de coiffure de toute la Suisse. En tant que signataire de la CCN, Unia a déjà obtenu de nombreuses améliorations.

Nouvelle CCT pour près de 11 000 employé-e-s

L’accord prévoit des augmentations de salaires reconnaissant l’expérience professionnelle, une meilleure protection contre le dumping salarial ainsi que des mesures contre la fausse indépendance. La nouvelle convention contient aussi des améliorations des conditions de travail pour les femmes et les familles : suppression de la réduction de salaire pour les personnes qui reprennent leur activité professionnelle après une longue pause, congé en cas de maladie d’un enfant et congé paternité de 5 jours. Tous les acquis précédents sont maintenus.

De meilleurs salaires minimums

L’accord conclu en 2017 par les partenaires sociaux prévoit notamment l’introduction d’un nouveau système salarial

  • Dès la 5e année professionnelle suivant la formation CFC: salaire minimum d’au moins Fr. 4000.-
  • Dès la 5e année professionnelle suivant la formation AFP: salaire minimum d’au moins Fr. 3900.-
  • Dès la 5e année professionnelle pour le personnel non qualifié sans formation reconnue: salaire minimum de Fr. 3800.-

La CCT contient aussi un supplément de salaire de 200 francs pour les collaborateurs et collaboratrices qui forment des apprenti-e-s.

Un métier éprouvant

Plus de 25 000 femmes ou hommes travaillent en Suisse dans la coiffure ou dans une branche de services similaire exigeant des connaissances professionnelles spécifiques (manucure, pédicure, ...). C'est un métier physiquement éprouvant. Toujours plus de coiffeurs et coiffeuses ont des horaires de travail irréguliers, cela constitue un facteur de stress supplémentaire. Unia s’engage pour réduire la précarité, et pour faire reconnaître et améliorer les compétences des coiffeuses et coiffeurs.

Fort grâce aux membres

L’amélioration des conditions de travail de la branche dépend de la capacité de mobilisation des salarié-e-s concerné-e-s et de leur adhésion au syndicat. Au sein d’Unia, les coiffeuses et coiffeurs peuvent définir les priorités, les revendications et les améliorations nécessaires des conditions de travail. Elles/Ils participent à toutes les décisions les concernant, et sont accompagnés et défendus en cas de problème dans leur entreprise. Grâce à Unia, les salarié-e-s de la branche échangent leur expérience et gagnent en force. Devenez membre!

Sondage

En 2016, Unia a mené un grand sondage auprès des coiffeuses et coiffeurs. Les résultats ont été intégrés dans les négociations pour le renouvelement de la CCT. Lors de la conférence de branche de mars 2017, les membres d'Unia actifs dans la coiffure ont discuté de leur situation et décidé de soutenir la nouvelle CCT.