Votre engagement compte!

Résultats du sondage: les coiffeuses veulent un 13ème salaire

Les négociations pour le renouvellement de la CCT Coiffure débute en automne 2016. L'été dernier, Unia a mené un sondage auprès de ses membres et des professionel-le-s de la branche afin de connaître les points prioritaires à améliorer. Plus de 600 personnes ont répondu.

13ème salaire

Une grosse majorité des participant-e-s souhaitent l’introduction d’un 13ème salaire dans la branche. Ce résultat n’est pas surprenant: la CCT Coiffure reste une des rares conventions nationales qui ne prévoit pas de 13ème salaire. De plus, comparés à d’autres branches, les salaires minimaux sont très bas.

Cette revendication avait déjà été formulée lors du dernier renouvellement de la CCT en 2013. Les employeurs s’y sont alors totalement opposés, jugeant son introduction superflue. Le sondage d’Unia prouve le contraire: les coiffeuses et coiffeurs ont besoin d’un 13ème salaire maintenant!

Salaire minimum, semaine de 41 heures et congé maternité

Au deuxième et troisième rang des priorités pour les coiffeuses et coiffeurs: un salaire minimum de 4000 francs pour le personnel qualifié (CFC) et une semaine de travail à 41 heures. Dans une branche où les femmes sont majoritaires, les participant-e-s au sondage demandent un congé maternité de 16 semaines (au lieu de 14 aujourd’hui).

La participation élevée au sondage montre qu’il est urgent et nécessaire d’améliorer la CCT des coiffeuses et coiffeurs. Unia va s'engager dans les négociations pour que les droits et les revendications des salarié-e-s de la branche soient pris en compte.