CCNT hôtellerie-restauration

Une collaboratrice au travail

Convention collective nationale de travail (CCNT) de l’hôtellerie-restauration

La convention collective nationale de travail (CCNT) améliore les conditions de travail des salarié-e-s et marque une véritable avancée pour toute la branche. Elle concerne notamment les salaires, le temps de travail, la formation professionnelle et continue et l’exécution.

La CCNT s’applique à plus de 200‘000 employé-e-s

Le Conseil fédéral a décidé en juin 2013, à la demande des parties signataires de la CCNT : tous les établissements d’hôtellerie et de restauration doivent garantir à leur personnel des conditions de travail au moins équivalentes à celles prévues par la CCNT. Concrètement, la CCNT règle les conditions de travail de 30 000 établissements et de plus de 200 000 employé-e-s de la branche de l’hôtellerie-restauration.

13e salaire grâce à la CCNT

Ces dernières années, le syndicat Unia a amélioré la CCNT sur de nombreux points avec les autres parties signataires:

Cela s’applique à l’ensemble du personnel de l’hôtellerie-restauration, grâce à la CCNT. Vous trouvez des informations détaillées sur la CCNT sur www.l-gav.ch.

L’exécution: une tâche importante

La CCNT s’applique à l’hébergement (hôtels, pensions, auberges de jeunesse, campings, etc.) ainsi qu’à la gastronomie (restaurants, bars, cantines, points de vente à l’emporter, entreprises de catering, services de livraison à domicile de mets préparés). Pour contrôler si les entreprises assujetties appliquent correctement la CCNT, employeurs et employé-e-s ont créé un organe de contrôle. Cet organe examine si les entreprises respectent les dispositions de la CCNT sur le salaire, la durée du travail et du repos, les vacances, etc. En cas d’infractions, l’organe de contrôle de la CCNT peut prononcer des sanctions.

Depuis 2017, la CCNT vous offre ces nouveautés.