Coiffure et autres services personnels (cosmétique, pédicure)

Plus de 25 000 femmes et hommes travaillent en Suisse dans la coiffure ou dans un service exigeant des connaissances professionnelles analogues. C'est un métier physiquement éprouvant. Toujours plus de coiffeurs et coiffeuses ont des horaires de travail irréguliers, ce qui constitue un facteur de stress supplémentaire.

Les conditions d’engagement dans la branche de la coiffure sont réglées de manière impérative dans une convention collective de travail (CCT). Près de 11 500 employé-e-s y sont soumis.

Un salaire minimum plus élevé en 2022

La nouvelle CCT entrera en vigueur le 1er janvier 2021 et prévoit une augmentation de 30 francs par mois du salaire minimum pour les employé-e-s à partir de leur 5ème année de travail, dès 2022, c’est-à-dire:

  • 4 030 francs pour les coiffeuses et coiffeurs avec CFC
  • 3 930 francs pour les coiffeuses et coiffeurs expérimenté-e-s avec AFP
  • 3 830 francs pour les coiffeuses et coiffeurs sans formation reconnue

De bonnes conditions de travail grâce aux membres du syndicat

Unia est le partenaire conventionnel de la coiffure depuis de longues années. La CCT 2021 règle les conditions d’engagement du personnel employé dans les salons de coiffure de toute la Suisse. Avec des membres actifs, le syndicat peut améliorer les conditions de travail des coiffeuses et coiffeurs.

Engagez-vous, vous aussi, et contribuez à changer les choses dans votre secteur, aujourd'hui et à l'avenir.

Devenez membre!

liens

Plus d'informations