Hôtels, restaurants et cafés

Serveuse dans un restaurant

Plus de 200 000 personnes travaillent dans l’hôtellerie et la restauration en Suisse, dans les métiers les plus divers. Toutes sont soumises à la convention collective nationale de travail de l’hôtellerie-restauration (CCNT). La CCNT a considérablement amélioré les conditions de travail. La formation professionnelle et continue connaît aussi des progrès, par exemple avec les programmes «Formation incluse» et Integresso.

L’hôtellerie-restauration suisse compte près de 30 000 entreprises avec plus de 200 000 employé-e-s. Leur travail est réglementé par la convention collective nationale de travail de l’hôtellerie-restauration (CCNT). La CCNT est un grand pas en avant pour l’ensemble de la branche. Elle améliore les conditions de travail à beaucoup d’égards.

De meilleures conditions de travail grâce à la CCNT

Avec les autres partenaires sociaux, le syndicat Unia a amélioré en de nombreux points la CCNT ces dernières années, avec:

Extension du champ d’application

À la demande des partenaires sociaux de la CCNT, le Conseil fédéral a décidé en juin 2013 que tous les prestataires de services d’hôtellerie et de restauration doivent garantir à leurs employé-e-s des conditions de travail au moins équivalentes à celles de la CCNT.

Exécution renforcée de la CCNT

L’organe de contrôle de la CCNT vérifie régulièrement si les entreprises assujetties appliquent correctement la convention, sur demande des partenaires de la CCNT. Si une entreprise enfreint les dispositions de la convention, elle doit se corriger. En cas d’infractions graves, les entreprises peuvent être sanctionnées.

Pour résoudre les problèmes structurels, l’hôtellerie et la restauration doivent améliorer leur qualité. Le personnel est leur meilleur atout. Des employé-e-s expérimentés et bien formés resteront dans la branche si les conditions de travail offrent une existence sûre et des perspectives de développement.

Des formations professionnelles et continues presque gratuites grâce à la CCNT

«Formation incluse» est une campagne d’information des partenaires sociaux de l’hôtellerie-restauration. Les établissements de restauration et leurs employé-e-s doivent pouvoir bénéficier des formations professionnelles et continues de la CCNT pour contrer la pénurie de personnel qualifié.

Depuis 2010, la CCNT soutient généreusement la formation professionnelle et continue. Si vous êtes soumis à la CCNT, vous profitez de plus de 20 offres subventionnées, allant de la formation de base et de rattrapage aux études post-diplôme ES en management hôtelier. Ces formations sont presque gratuites. Selon le cours, vous réalisez des économies de quelques centaines de francs jusqu’à 15 000 francs. Vous ne perdez pas de jours de vacances et votre entreprise reçoit en général une indemnité pour perte de salaire.

Integresso, pour les employé-e-s de langue étrangère du canton de Berne

Integresso offre un bilan de compétences aux employé‑e‑s de langue étrangère qui travaillent dans le canton de Berne. L’objectif est une intégration durable par l’accès à la formation professionnelle et continue.

Informez-vous sur les autres possibilités de formation dans l’hôtellerie-restauration.

Liens