Menuiserie

Le métier de menuisier rencontre un vif succès. Le nombre élevé d’apprenti-e-s le montre bien. Il s’agit d’une profession artisanale traditionnelle, reposant sur une formation de base solide et de qualité. Les activités sont variées, de la conception jusqu’au produit fini. Cette profession en constante évolution exige d’être capable de se représenter les objets en trois dimensions ainsi que de comprendre les processus complexes.

Suite à la déclaration de force obligatoire (DFO), (hyperlien) accordée par le Conseil fédéral, les entreprises et parties d’entreprises suivantes font partie de la convention collective de travail (CCT) de la menuiserie: groupes de montage et parties d’entreprises fabriquant, montant ou réparant des ouvrages de menuiserie ou de professions apparentées.

Genres d’établissements

Les entreprises effectuant des travaux de menuiserie ou de professions apparentées sont:

  • les ateliers de menuiserie de construction ou de meubles
  • les entreprises d’aménagement d’intérieurs, de magasins et de laboratoires
  • les fabricants de fenêtres (bois, bois-métal ou matériaux synthétiques)
  • les fabriques de meubles
  • les fabriques de meubles de cuisine
  • les fabriques de saunas
  • les entreprises de traitement de surface du bois
  • les entreprises exécutant les travaux de revêtement et d’isolation des parois et plafonds
  • les entreprises de montage de menuiserie
  • les ateliers de charrons
  • les fabricants d’articles en bois et de skis
  • les verreries et ateliers de polissage sur bois
  • les ébénisteries antiques

Professions

La CCT s’applique à tou-te-s les travailleurs et travailleuses occupés dans les entreprises ou parties d’entreprises mentionnées ci-dessus. Cela concerne les professions suivantes:

  • préparateur du travail
  • ouvrier qualifié avec CFC
  • aide-menuisier AFP
  • auxiliaire
  • monteur spécialisé
  • monteur et aide-monteur
  • menuisier responsable de la planification, cadres intermédiaires
  • technicien calculateur
  • dessinateur-projeteur en CAO et technicien menuisier

Les diverses dénominations sont précisées à l’article 17 de la CCT.

Faits et chiffres sur la CCT

Assujettissement à la CCT: 15 300 travailleurs et travailleuses dans 2900 entreprises (état: 2012)
Champ d’application: ZH, BE (sauf les districts de Courtelary, Moutier et La Neuveville), LU, UR, SZ, OW, NW, GL, ZG, SO, BS, SH, AR, AI, SG, GR, AG, TG, TI et BL

De meilleures conditions de travail grâce à la CCT

  Loi CCT menuiserie
Durée hebdomadaire du travail 50 heures 41,5 heures en moyenne
13e salaire non oui: calcul à partir du salaire de base et du forfait pour travail en équipes
Vacances  
  • 25 jours jusqu'à 20 ans révolus
  • 20 jours dès la 21e année
 
 
 
  • 28 jours jusqu'à 20 ans révolus
  • 23 jours de la 21e à la 50e année achevée
  • 28 jours dès la 51e année
 
 
Jours fériés 1 jour payé (1er août) maximum 9 jours (1er août compris)
Absences payées    
  • 2 jour pour son propre mariage
  • 4 jours à la naissance d'un enfant
  • 1 à 3 jours en cas de décès dans la famille
  • 1 jour par an pour le mariage d'un enfant
  • 1 jour par an en cas de déménagement
  • 3 jours pour soigner ses propres enfants sans autre possibilité d'organisation
 
Formation continue   3 jours de travail payés par an
Suppléments  
  • 0% samedi
  • 50% dimanche
  • 25% nuit
 
 
  • 25%: travail du soir (de 20h à 23h)
  • 100%: travail temporaire de nuit (de 23h à 6h) et du dimanche
Les heures supplémentaires peuvent être compensées par un congé de durée équivalente.
Contribution professionnelle    
  • 24 fr. pour les travailleurs et travailleuses qualifiés, les spécialistes en planification, les cadres intermédiaires, les aide-menuisiers AFP, la main-d'oeuvre semi-qualifiée avec formation continue et les monteurs et monteuses
  • 19 fr. pour les aides-monteurs et la main-d'oeuvre auxiliaire
  • Les membres d'Unia obtiennent le remboursement de cette contribution.
 
Salaire individuel salaires minimums
Salaire en cas de maladie 100% de 3 à maximum 46 semaines  
  • 80% du salaire pendant 720 jours sur une période de 900 jours consécutifs; 1 jour de carence non payé
  • 80% dès le premier jour en cas d’accident
 
Délais de congé    
  • 7 jours pendant le temps d'essai (3 mois)
  • 1 mois dans la première année de service
  • 2 mois de la 2e année de service à la 5e année de service complétée
  • 3 mois dès la 6e année de service