Technique du bâtiment

Environ 22 000 personnes travaillent dans la branche des techniques du bâtiment dont la première convention collective de travail (CCT) remonte à 1912. Dans le cadre de négociations toujours très difficiles avec les associations patronales, les syndicats ont progressivement réussi à obtenir de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail. La CCT actuelle est valable jusqu’à fin 2022.

Les techniciennes et techniciens du bâtiment travaillent comme installatrices et installateurs sanitaires, installatrices et installateurs en chauffage ou constructrices et constructeurs d’installations de ventilation. Ils installent des systèmes de climatisation et des appareils de ventilation ou assemblent des canalisations et des conduites pour les installations solaires et s’assurent que des conditions agréables règnent dans les logements, les maisons et autres types de bâtiments.

Des professions diverses et variées

Environ 22 000 professionnels travaillent en Suisse dans 3500 entreprises (état: 2019) des techniques du bâtiment: personnel de montage, contremaîtres, chefs de chantier et chefs monteurs, ferblantiers, installatrices et installateurs en chauffage, installatrices et installateurs sanitaires et constructrices et constructeurs d’installations de ventilation travaillent dans les ateliers et magasins de la branche des techniques du bâtiment. Les travaux professionnels comprennent la ferblanterie, les installations sanitaires incluant les canalisations et conduites industrielles, le chauffage, la climatisation, la ventilation, l’assemblage des divers éléments d’installations solaires relevant des techniques du bâtiment.

Connaissances spécialisées pour la climatisation

Grâce aux techniciennes et techniciens du bâtiment, l’eau coule des robinets et il règne une température idéale. Le chauffage marche bien et la climatisation ne s’emballe pas, même lorsqu’il fait très chaud. Ces professionnel-le-s veillent aussi à ce que l’eau de pluie du toit s’écoule dans les canalisations et pas dans votre salon, à ce que les habitant-e-s soient protégés contre la foudre et à ce que les panneaux solaires génèrent correctement l’électricité et l’eau chaude dont nous avons besoin.

Pour pouvoir atteindre ses objectifs climatiques, la Suisse est tributaire des connaissances spécialisées, du savoir-faire et du travail soigné des techniciennes et techniciens du bâtiment, p. ex. pour l’assainissement énergétique des bâtiments.

Voici ce qu’apporte une CCT

La CCT offre de meilleures conditions de travail que la loi. La CCT dans la branche suisse des techniques du bâtiment est valable dans toute la Suisse, à l’exception de trois cantons. Les cantons de Genève, Vaud et du Valais ont leurs propres CCT.

À la demande des syndicats Unia, Syna et de l’association patronale suissetec, le Conseil fédéral a déclaré la CCT des techniques du bâtiment de force obligatoire. Cela signifie que les droits et obligations définis s’appliquent à l’ensemble du personnel et des employeurs des entreprises d’installation, de réparation et de service des techniques du bâtiment

De meilleures conditions de travail grâce à la CCT

  Disposition légale CCT des techniques du bâtiment
Salaire Individuel, pas de salaires minimums légaux, excepté dans les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Genève. Salaires minimums garantis avec échelons salariaux selon votre formation et votre expérience professionnelle.
13e salaire non oui : 100%
Durée hebdomadaire du travail 50 heures 40 heures
Vacances  
  • 25 jours jusqu’à 20 ans
  • 20 jours à partir de 21 ans
 
 
  • 27 jours jusqu’à 20 ans révolus
  • 25 jours de 21 à 49 ans
  • 27 jours de 50 à 54 ans
  • 28 jours de 55 à 60 ans
  • 30 jours de 61 à 65 ans
 
Jours fériés 1 jour payé (1er août) 9 jours (1er août inclus)
Absences payées    
  • recrutement, réforme, journée d’information ER: 1 jour
  • déménagement: 1 jour par an
  • décès dans la famille: 1 à 3 jours
  • soins aux membres malades dans la famille: 1 à 3 jours
  • mariage: 2 jours
  • mariage d’un de ses enfants: 1 jour
 
Congé maternité 14 semaines 16 semaines
Congé paternité 10 jours après la naissance, salaire à 80% 10 jours après la naissance, salaire à 100%
Formation continue non payée 5 jours de travail payés par année
Suppléments  
  • 0%: samedi
  • 50%: dimanche
  • 25%: nuit
 
 
  • 25%: heures supplémentaires normales
  • 25%: travail le soir de 20 à 23 heures (si > 8 heures de travail/jour)
  • 50%: travail de nuit (de 23 à 06h)
  • 100%: dimanche et jours fériés
 
Indemnité repas pas de chiffres Fr. 15 pour les repas en cas de travail à l’extérieur
Salaire en cas de maladie 100%, 3 à 46 semaines au maximum 80%, y compris le 13e salaire mensuel à partir du 1er jour en cas d’accident, 80% à partir du jour de l’accident
Délais de congé  
  • 7 jours pendant la période d’essai (1 à 3 mois)
  • 1 mois durant la 1ere année de service
  • 2 mois de la 2e à la 9e année de service
  • 3 mois à partir de la 10e année de service
 
 
  • 7 jours pendant la période d’essai (1 à 3 mois)
  • 1 mois durant la 1ere année de service
  • 2 mois de la 2e à la 9e année de service
  • 3 mois à partir de la 10e année de service
  • Interdiction de licenciement en cas de maladie/d’accident à 100%
 
Cotisation professionnelle   Fr. 25.-/mois (sans les apprentis), le montant peut varier selon le canton. Les membres d’Unia peuvent demander le remboursement de cette cotisation.

Vos droits

Informez-vous grâce au flyer «Vue d’ensemble de vos droits» (PDF)

Participez à notre sondage sur les conditions de travail dans la branche des techniques du bâtiment.

Unia compte sur vous, vous pouvez compter sur Unia

La force d’un syndicat vient de ses membres. C’est seulement ensemble que nous pourrons obtenir des améliorations.

  • De meilleures conditions de travail: Si les travailleuses et travailleurs ne s’organisent pas dans leurs entreprises ou dans des groupes professionnels, alors ils n’ont guère de chance de faire entendre leurs revendications auprès des employeurs.
  • Contre les abus: Par le biais de manifestations, d’actions et d’assemblées, faisons entendre notre voix pour corriger ce qui n’est pas juste et obtenir des améliorations!
  • Pour une juste répartition des revenus du travail: Les employeurs ont des intérêts différents que ceux de leurs salarié-e-s. Leur but est de maximiser leurs revenus réalisés grâce à votre travail. Nous voulons une juste répartition des revenus du travail entre les employeurs et les employé-e-s.
  • Se syndiquer est un droit: Le droit de faire partie d’un syndicat est garanti par la constitution fédérale. Tout comme les employeurs se regroupent au sein d’organisations patronales, les salarié-e-s ont le droit eux aussi à se mettre ensemble pour faire valoir collectivement leurs intérêts. Une entreprise n’a pas le droit de vous licencier si vous faites partie d’un syndicat.

Être membre d’Unia, ça paie!

En tant que membre d’Unia, vous profitez d’une foule d’avantages comme des cours de formation continue, une protection juridique, le remboursement de la contribution professionnelle et bien plus encore.

Devenir membre

Voici comment nous joindre

Vous avez des questions sur vos conditions de travail ou sur les assurances sociales ? Vous voulez faire part de la situation dans votre entreprise et chercher ensemble comment l’améliorer ? Alors contactez Unia dans votre région.

liens