Travail temporaire

Pour les employé-e-s temporaires s'applique la convention collective de travail (CCT) Location de services

La convention collective de travail (CCT) Location de services s’applique depuis le 1er janvier 2021 jusqu’à fin 2023. Elle est de force obligatoire. Les employé-e-s temporaires reçoivent des salaires minimums plus élevés et un 13e salaire. Ils/elles profitent d’autres réglementations modernes et de formations continues grâce au fonds «temptraining». Les partenaires sociaux veulent aussi mettre en œuvre le principe de l’Equal Minimum Pay.

Les employé-e-s temporaires bénéficient de la convention collective de travail (CCT) Location de service. Elle existe depuis 2012 et est obligatoire pour toutes les agences de travail temporaire en Suisse. Plus de 150'000 employé-e-s y sont soumis. L’actuelle CCT est applicable depuis le 1er janvier 2021.

Augmentation des salaires minimums et 13e salaire

Les partenaires sociaux, donc les partenaires contractuels, se sont mis d’accord sur une augmentation des salaires minimums mensuels dans la nouvelle CCT Location de services: les salaires minimums sont augmentés en 2022 et 2023 de 25 francs pour le personnel qualifié et de 40 francs pour le personnel non qualifié. Au Tessin, le salaire minimum pour les employé-e-s non qualifiés sera augmenté de 220 francs par mois en deux fois, au 1er décembre 2021 puis au 1er décembre 2022. Le salaire minimum des temporaires travaillant au Tessin correspondra ainsi au salaire minimum de ce canton. En outre, grâce à la CCT, ils obtiendront un 13e salaire.

Les salaires minimums mensuels jusqu’à fin 2023

  Haut salaire Salaire normal Tessin

2021
     
Qualifié / en CHF

4670.—

4370.—

4060.—

Non qualifié / en CHF

3750.—

3550.—

3060.—


2022
     
Qualifié / en CHF

4695.—

4395.—

4085.—

Non qualifié / en CHF 3790.—

3590.—

3196.38


2023
     
Qualifié / en CHF

4720.—

4420.—

4110.—

Non qualifié / en CHF

3830.—

3630.—

3280.50

Des conditions équitables et de bonnes formations continues grâce à «temptraining»

Les employé-e-s temporaires continuent à profiter de standards minimaux contraignants pour les conditions de salaire et de travail, de réglementations modernes pour la prévoyance professionnelle et d’une solution de branche pour l’assurance d’indemnité journalière en cas de maladie.

Grâce au fonds de formation continue «temptraining», les employé-e-s peuvent continuer à se former. Jusqu’à présent, plus de 43 millions de francs ont été investis dans l’avenir professionnel de plus de 26 000 employé-e-s temporaires.

Avez-vous des questions?

Avez-vous des questions sur Unia ou souhaitez-vous vous engager pour améliorer les conditions de travail des employé-e-s temporaires? Ecrivez-nous.

liens

  • Les employé-e-s temporaires continuent à se former avec «temptraining»

Partenaires sociaux CCT Location de services