Commerce de détail

Le syndicat le plus fort du commerce de détail

Unia compte 14 000 membres dans le commerce de détail, ce qui en fait le premier syndicat de la branche. Comme partenaire social et partie à la convention collective de travail de Coop – et à toutes les CCT locales de la branche déclarées de force obligatoire –, Unia s’engage pour de meilleures conditions de travail.

Participation et ancrage dans les entreprises

Unia est la plus grande force syndicale du commerce de détail, avec ses 14 000 membres et sa solide implantation sur les lieux de travail. Les membres d’Unia issus du commerce de détail définissent ensemble, dans les divers comités et instances, la stratégie et les objectifs du syndicat pour la branche.

De meilleurs salaires pour les femmes et les hommes

A emplois équivalents, les femmes sont moins payées dans le commerce de détail que leurs collègues de sexe masculin. Alors même que le droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale figure dans la loi et la constitution. Unia aide ses membres à engager des actions en égalité salariale et revendique de façon générale de meilleurs salaires pour tout le monde.

Un cadre sain et des horaires planifiables

Des journées de travail interminables, toujours plus de travail du soir et peu de samedis de congé – tel est le quotidien du personnel de vente. En outre, les postes de travail sont souvent privés de lumière du jour. De telles conditions de travail rendent malade. Voilà ce que dénonce le syndicat Unia, en exigeant un cadre sain et des horaires planifiables.

Priorité à la formation et au perfectionnement

Le travail dans le commerce de détail est pénible. Il a besoin d’être mieux reconnu et d’offrir plus de perspectives. D’où le rôle-clé de la formation et du perfectionnement. En tant que principale branche formatrice d’apprentis, le commerce de détail a tout intérêt à offrir une formation professionnelle de qualité. Unia s’engage pour davantage d’investissements dans la formation.