Hôtellerie-restauration

Hôtellerie-restauration

La CCNT garantit de bonnes conditions de travail

Une bonne convention collective nationale de travail (CCNT) ne tombe pas du ciel. Sans syndicat, nous n’aurions pas aujourd’hui de CCNT de l’hôtellerie-restauration, et donc pas de 13e salaire pour tout le monde. Le syndicat Unia se bat pour une CCNT forte et vise à l’améliorer ponctuellement, aux côtés du personnel.

Nouvelle CCNT 2017 grâce à Unia

Grâce à l’engagement d’Unia et de ses membres, une nouvelle CCNT a été négociée pour la période 2017-2020. Elle conserve tous les acquis de la CCNT antérieure (salaires minimaux, 13e mois de salaire, 5e semaine de vacances, saisie du temps de travail) et y apporte des améliorations.

Unia, ça paie!

Unia est le syndicat de l’hôtellerie-restauration. Il est solidement implanté dans la branche, où il possède 14 000 membres et où sa croissance se poursuit. Unia a déjà obtenu de nombreuses améliorations pour le personnel. Comme membre, vous bénéficiez en outre d’une vaste palette de prestations, incluant p. ex. des conseils et une protection juridiques, ou un soutien à la formation continue. Quant à la contribution de 89 francs aux frais d’exécution déduite chaque année du salaire dans l’hôtellerie-restauration, Unia rembourse à ses membres jusqu’à 96 francs par an. Adhérez au syndicat et aidez-nous à améliorer encore les conditions de travail.

Le personnel comme atout principal

Une analyse différenciée d’Unia montre que la branche de l’hôtellerie-restauration doit absolument miser sur une stratégie durable afin de résoudre ses problèmes structurels. Son atout principal est ici le personnel. Le personnel dûment formé et expérimenté resterait fidèle à la branche, si les conditions de travail lui garantissaient de pouvoir vivre correctement et lui offraient des perspectives d’évolution.