CCNT hôtellerie-restauration

CCNT hôtellerie-restauration

Convention collective nationale de travail (CCNT) de l’hôtellerie-restauration

La convention collective nationale de travail (CCNT) de l’hôtellerie-restauration apporte de nombreuses améliorations au profit du personnel et marque une véritable avancée pour toute la branche. Les progrès concernent essentiellement quatre domaines: salaires, durée du travail, formation et perfectionnement, ainsi qu’applicabilité.

Une CCNT applicable à plus de 200 000 employé-e-s

Le Conseil fédéral a pris en juin 2013 une décision importante, à la demande des parties signataires de la CCNT: tous les établissements d’hôtellerie et de restauration doivent garantir à leur personnel des conditions de travail au moins équivalentes à celles prévues par la CCNT. Concrètement, la CCNT règle les conditions de travail de 30 000 établissements et de plus de 200 000 employé-e-s de la branche de l’hôtellerie-restauration.

13e salaire grâce à la CCNT

Ces dernières années, le syndicat Unia a amélioré la CCNT sur de nombreux points avec les autres parties signataires:


Ces acquis profitent à toute la main-d’œuvre de l’hôtellerie-restauration. Seule la CCNT les garantit.

Exécution renforcée

Depuis le 1er juillet 2013, la CCNT s’applique également aux établissements de restauration d’hôpitaux et de homes accessibles au public, ainsi qu’aux établissements comptant plus de 50 places assises et dont les locaux sont reliés à des magasins de vente du commerce de détail, sauf s’ils sont soumis à une CCT au moins équivalente. L’organe de contrôle de la CCNT vérifie régulièrement, à la demande d’Unia et des autres partenaires à la CCNT, si les établissements assujettis respectent la CCNT. Les infractions constatées seront corrigées ou amendées.