Indemnité de grève

Indemnité pour la perte de salaire

La grève constitue un outil de légitime défense des travailleurs et travailleuses dont les droits sont bafoués. Quand des employeurs détériorent systématiquement les conditions de travail ou se moquent des accords conclus, le syndicat défend les intérêts de ses membres.

Les membres d’Unia touchent, pendant la grève, une indemnité pour la perte de salaire, pour autant que l’arrêt de travail ait été approuvé par le comité directeur. Ils ne risquent donc pas de se retrouver à court d’argent, si l’employeur ne leur verse pas de salaire pendant la grève.

Indemnité de grève équivalente à un salaire minimum

L’indemnité vous parviendra dès l’entrée en grève, si l’employeur a suspendu le paiement du salaire. Unia verse 22 francs par heure de grève. Soit l’équivalent du salaire minimum revendiqué par Unia. L’indemnité de grève est versée cinq jours par semaine. Le droit apparaît le premier jour de grève et prend fin à la reprise du travail.