Questions & réponses

Pourquoi est-il important de saisir le temps de travail?

  • La saisie du temps de travail permet d’empêcher le travail gratuit et l’exploitation.
  • Planifier les horaires et saisir les heures de travail sont les moyens les plus efficaces contre le stress au travail et le burnout. Cela contribue à la protection de la santé.
  • Travail et famille sont plus faciles à concilier et à planifier.

La flexibilité du temps de travail ne permet-elle pas de mieux concilier vie professionnelle et familiale?

Non. Seuls des horaires planifiables le permettent. Des heures de travail en excès et le travail du week-end peuvent avoir comme conséquence une discrimination des personnes qui ont des obligations familiales, et donc violer la loi sur l’égalité.

Le temps de travail annualisé permet-il une plus grande flexibilité et un meilleur équilibre entre emploi et vie de famille?

Non, car c’est une flexibilisation unilatérale à l’avantage des employeurs et au détriment des salarié-e-s. Les horaires de travail sont alors définis d’après le volume de travail de l’entreprise, pas par les obligations familiales des salarié-e-s et ni leurs besoins. Pour Unia, il est essentiel que les salarié-e-s puissent participer aux décisions concernant leurs horaires et leur planification.

Quelle est la position des syndicats vis-à-vis du télétravail?

Le télétravail accroît certes l’autonomie, mais la durée du travail augmente. Le manque de contact avec les collègues peut démotiver. Les employé-e-s triment, et la frontière entre travail et vie privée tend à disparaître. Le stress et les problèmes de santé comme les troubles du sommeil augmentent. C’est pourquoi les syndicats souhaitent une réglementation claire du télétravail, comme une limitation du travail à domicile à un ou deux jours par semaine.

L’obligation d’enregistrer le temps de travail demeure. Il convient d’établir des règles claires quant aux pauses et aux heures auxquelles les employé-e-s peuvent être joints. Le devoir de sollicitude de l’employeur vaut aussi pour le travail à domicile. Il est de sa responsabilité de garantir des conditions ergonomiques appropriées et de prendre en charge les frais encourus. Il est utile de préciser la prise en charge de ces coûts dans le règlement.

Tout cela est particulièrement important en période de pandémie de coronavirus. Si la distance nécessaire ne peut être maintenue sur votre lieu de travail, il faut d’abord mettre en œuvre des mesures techniques, telles que des cloisons et du plexiglas. Si nécessaire, l’organisation du travail est à adapter, avec des équipes séparées, ou alors du télétravail. Une réglementation claire du travail à distance reste importante. Plus d’informations sur le télétravail pendant la pandémie de coronavirus

Les syndicats ne sont-ils pas favorables à une loi sur le travail moderne?

Bien sûr que si. Les syndicats sont pour la flexibilité. Mais pas une flexibilité déterminée unilatéralement par les employeurs. Les employé-e-s doivent avoir leur mot à dire. La flexibilité doit avoir des effets positifs pour eux, respecter leur santé et tenir compte de leurs besoins sociaux et familiaux. Une loi sur le travail véritablement « moderne » règlerait aussi les nouvelles formes de travail liées à la numérisation, comme le télétravail et l’accessibilité permanente.

Selon les syndicats, quel modèle de temps de travail serait adapté aux besoins des salarié-e-s?

Le modèle d’horaires variables est un modèle de temps de travail flexible. Il s’ oriente vers les besoins des salarié-e-s. Il leur donne la possibilité d’aménager leurs horaires de façon en dehors des heures de présence obligatoire, et contribue ainsi à mieux concilier métier, famille et loisirs.

Votre expérience

Comment la pression sur les horaires de travail vous affecte-t-elle?

Faites-nous part de votre expérience