La pression des délais dans la construction est un danger pour la santé et la sécurité

Maçons sur un chantier

Le syndicat Unia a mené une vaste enquête sur la pression des délais et du temps sur les chantiers en Suisse. 12 000 maçons et contremaîtres ont participé. Leurs réponses montrent que la pression croissante des délais est nuisible. Elle affecte la santé, la sécurité, et la qualité du travail.

La pression des délais sur les chantiers est un danger croissant. Elle entraîne de graves défauts de construction et une surcharge de travail chez les maçons. Pire encore: elle est mortelle. En moyenne, toutes les deux semaines, un ouvrier de la construction meurt d’un accident du travail, souvent causé par la pression du temps et la précipitation. Mais les délais doivent être respectés à tout prix, même s’ils sont irréalistes dès le départ.

Nous avons voulu savoir comment les concernés perçoivent cette pression. Nous avons donc interrogé maçons et les contremaîtres en été et en automne 2019. Notre enquête a réuni 12 000 participants. Cela représente environ 15% de tous les ouvriers de la construction en Suisse. Les résultats parlent d’eux-mêmes et montrent l’urgence d’agir.

Enquête sur la pression des délais et du temps dans la construction: ce que disent les maçons

«Lorsque nous commençons à travailler sur un chantier, il y a souvent déjà un retard en raison d’erreurs de planification ou de circonstances imprévues, et nous devons rattraper ce retard. Cela se fait au détriment de notre santé et de la sécurité au travail», déclare Marius (22 ans), futur maçon. 78% des personnes interrogées sont aussi de cet avis et affirment que la pression des délais a augmenté ces dernières années.

La pression sur les délais a-t-elle augmenté sur les chantiers ces dernières années?

Pour 73% des sondés, la pression croissante des délais entraîne plus de stress. Pour 68%, elle a un impact négatif sur la vie de famille et les loisirs.

La pression croissante du temps et des délais a-t-elle un impact négatif sur ta vie en dehors du travail (famille, loisirs)?

La santé en souffre (55%), ainsi que la qualité du travail (52%) et la sécurité au travail (51%). Les sondés ressentent donc les effets les plus négatifs de la pression croissante des délais. Les autres points souvent mentionnés sont:

  • des temps de déplacement toujours plus longs;
  • travailler même lors d’intempéries;
  • l’ambiance dans l’équipe en souffre;
  • «je ne sais jamais quand j’arrive à la maison le soir».

Quels sont les effets les plus négatifs de la pression croissante des délais?

«Le stress nuit à la qualité de notre travail»

Les maçons font preuve d’un professionnalisme remarquable. Ils sont fiers d’accomplir leur tâche par la chaleur et le froid, et ils veulent faire du bon travail. Giuseppe (49 ans), maçon, résume la pression des délais ainsi: «Nous construisons la Suisse! Mais le stress actuel nuit à la qualité de notre travail. Ce n’est pas un avenir pour notre branche.»

Le point de vue des contremaîtres: des délais courts et irréalistes

Pour compléter la vaste enquête auprès des maçons, nous avons voulu connaître l’opinion des contremaîtres sur les effets de la pression des délais et du temps. En tant que responsables de chantier, les contremaîtres sont particulièrement concernés par cette pression. Des délais courts, des plans qui changent continuellement, construire plus avec moins de ressources et en toujours moins de temps, une organisation du travail compliquée par le recours toujours plus fréquent à des entreprises sous-traitantes comptent parmi les différents problèmes qu’il faut gérer.

Mauro (46 ans), contremaître, actif depuis 30 ans dans la construction, décrit la situation ainsi: «Les plans arrivent trop tard, ils sont incomplets et changent continuellement. Les projets sont toujours plus ambitieux, mais les équipes de chantier toujours plus réduites. Nous sommes constamment sous pression. C’est la réalité aujourd’hui sur un nombre croissant de chantiers.»

Pour 81% des contremaîtres, les délais courts constituent une charge particulièrement lourde. 83% affirment que les maîtres d’ouvrage exigent toujours plus souvent des délais irréalistes. Selon 78%, le délai final reste inchangé même si le début des travaux est retardé.

Il faut tenir davantage compte de l’avis des contremaîtres

Les contremaîtres sont les personnes-clés sur un chantier. Ils savent ce qui est important. Ils sont responsables de la réalisation des projets avec leurs équipes. Voilà pourquoi les maîtres d’ouvrage et les directions des travaux doivent davantage associer les contremaîtres dans la planification des délais. C’est ce que souhaitent 88% des contremaîtres interrogés.

Le manque de ressources permet difficilement de respecter les délais sans recourir aux heures supplémentaires et au travail du samedi, déclarent 64% des contremaîtres. 66% indiquent que les délais sont parfois raccourcis pendant la construction, et 61% affirment que la sécurité au travail est négligée en raison de la pression des délais.

  • Données-clés de l’enquête (cliquer pour déplier)

    Durée: de juin à octobre 2019.
    Forme: sous forme papier sur les chantiers et en ligne.
    Participants: 12 000 maçons et contremaîtres de toute la Suisse.
    Professions: maçons, constructeurs de routes, constructeurs de fondations, mineurs/constructeurs de tunnels, grutiers, machinistes, contremaîtres.
    Employeurs: secteur du bâtiment et du génie civil et entreprises suisses de construction de tunnels.

Quelle suite pour la pression des délais dans la construction?

La pression des délais représente un danger, il faut s’attaquer à ce problème maintenant! C’est ce qu’affirment 76% des maçons interrogés.

Unia organise actuellement des assemblées dans toutes les régions de Suisse. Les maçons y discutent des résultats de l’enquête et de leurs revendications vis-à-vis des maîtres d’ouvrage et aux entrepreneurs.

Ce qui est déjà clair:

  • Si cela est techniquement possible, les délais doivent pouvoir être respectés sans travail de nuit et du week-end.
  • Une réserve de temps doit être incluse dans chaque planification pour les imprévus.
  • La pression des délais ne doit pas mettre en péril la santé des travailleurs du bâtiment. En cas de fortes intempéries ou de chaleurs extrêmes, les travaux doivent être interrompus ou le délai final doit être reporté.
  • Il convient d’apporter des améliorations aux horaires et aux temps de déplacement des maçons, qui sont réglés dans la Convention nationale (CN).

Landsgemeinde de la construction du 6 juin

Des maçons et des contremaîtres de toute la Suisse participeront à la Landsgemeinde de la construction du 6 juin 2020 à Berne pour se concerter et décider de leurs revendications.

Sois présent, participe à la discussion! Inscris-toi via construction[at]unia.ch.