OUI à l’initiative sur les soins!

OUI à l’initiative sur les soins!

Pour de bons soins, il faut des mains.

Des soins de qualité dans les établissements médico-sociaux nécessitent un personnel suffisant qui puisse et souhaite exercer son métier à long terme. Mais cela n'est possible qu’avec des conditions de travail correctes!

L’initiative populaire «Pour des soins infirmiers forts» (initiative sur les soins) constitue une première étape importante dans ce sens.

Devenez ambassadrice ou ambassadeur de l'initiative sur les soins!

Vous voulez contribuer au succès de l’initiative? Alors devenez ambassadrice ou ambassadeur et persuadez vos collègues de voter OUI, avec notre soutien évidemment!

Bien sûr, vous pouvez compter sur moi!

Votre rôle en tant qu’ambassadrice ou ambassadeur

  • Vous vous chargez de convaincre vos collègues avec des entretiens personnels.
  • Nous vous fournissons une boîte à outils pour l’initiative avec du matériel, comme par exemple un argumentaire et des guides d’entretien pour les EMS ainsi que des tracts, des affiches et des badges.
  • Vous pouvez participer à des formations et apprendre comment aborder le sujet au mieux avec vos collègues.

Ça me parle, je deviens ambassadrice ou ambassadeur!

Les EMS où il y a déjà des ambassadrices ou ambassadeurs


Souhaitez-vous envoyer un courriel à une ambassadrice ou à un ambassadeur des soins? Cliquez sur un EMS sur la carte et prenez contact via Unia.

Ce que veut l’initiative sur les soins

L’initiative sur les soins pose des principes importants pour…

… de bonnes conditions de travail

La Confédération doit adopter des lignes directrices pour de bonnes conditions de travail.

… un financement des soins équitable

La Confédération doit édicter des dispositions pour un financement adéquat des prestations de soins.

… davantage de formation de base et de formation continue

L’initiative demande un meilleur soutien financier pour la formation de base et la formation continue. Il sera plus facile pour les personnes intéressées de se former et pour les soignant-e-s de se perfectionner, ce qui permettra de réduire le manque de personnel qualifié.

… plus de personnel qualifié, également pour les EMS

Davantage de personnel diplômé est également positif pour les soignant-e-s dans les EMS:

  • Cela permet de pourvoir les postes vacants.
  • La responsabilité envers les résidents-e-s est répartie entre plusieurs collègues.
  • Les risques de complication et les hospitalisations de résident-e-s diminuent, ce qui favorise des soins de qualité.

Les raisons pour lesquelles l’initiative sur les soins est nécessaire

  • ▼ Beaucoup de personnes abandonnent la profession

    La situation dans les soins est préoccupante: selon la dernière étude de l’Observatoire suisse de la santé, un peu plus de 40% du personnel soignant quitte la profession.

    Et cela dans la branche où on aura besoin de 65 000 infirmières et infirmiers supplémentaires d’ici 2030!

  • ▼ Les conditions de travail sont précaires

    Durant la pandémie de coronavirus, les soignant-e-s sont allés bien au-delà de leurs limites, car les conditions de travail dans les EMS étaient déjà précaires auparavant.

    Dans notre enquête de 2019, 87 pour cent du personnel soignant s’est plaint d’avoir trop peu de temps pour pouvoir prodiguer des soins de qualité aux résident-e-s, et 89 pour cent a indiqué travailler dans l’urgence.

    Dans une étude réalisée par l’Université de Bâle la même année, un quart des soignant-e-s a indiqué devoir renoncer parfois voire souvent aux soins corporels des résident-e-s, parce que la charge de travail est trop élevée. Dans les situations de crise, comme la pandémie de coronavirus, ce manque de temps peut également mettre les résident-e-s en danger.

  • ▼ Le cercle vicieux du manque de personnel

    Les soins hospitaliers de longue durée sont depuis longtemps en sous-effectifs chroniques. Car le régime de financement adopté par la classe politique a engendré une réduction des effectifs, de mauvaises conditions de travail et un manque de main-d’œuvre qualifiée.

    Le personnel en place est stressé et sous pression, doit toujours prendre le relais à la dernière minute, est surmené, tombe malade et quitte le métier.

    Un financement équitable des soins, de bonnes conditions de travail et donc des soins de qualité sont par conséquent essentiels pour briser ce cercle vicieux.

  • ▼ Un contre-projet insuffisant

    Après de nombreuses tergiversations, le Parlement a finalement concocté un contre-projet indirect qui contient un effort de formation ainsi que la possibilité pour les infirmières et les infirmiers de prescrire certains soins et de décompter directement leurs prestations.

    Le contre-projet ne contient toutefois aucune disposition sur les conditions de travail, le financement des soins ou la clé d’attribution des postes. L’accent mis sur la formation n’aura pas d’impact si le nombre de personnes qui quittent la profession ne diminue pas.

Vous trouverez le texte de l’initiative ici (PDF).

Voilà pourquoi il faut un grand OUI à l’initiative sur les soins!