Construction à l’arrêt à Berne: 1000 maçons manifestent pour leur Convention nationale

Des centaines de maçons ont interrompu leur travail et se sont rassemblés sur le chantier central de la gare de Berne. Avec cette action, ils défendent leur retraite à 60 ans et leur Convention nationale.

Un début novembre combatif: des centaines de maçons bernois ont cessé de travailler. Ils se sont réunis sur le chantier central à la gare de Berne, considéré comme l’un des projets d’infrastructure les plus importants de Suisse. A midi, quelque 1000 maçons ont défilé à travers la ville de Berne.

Attaque directe contre la santé des maçons

Avec leur action, les maçons protestent contre l’attaque massive de la Société suisse des entrepreneurs contre la Convention nationale et la retraite à 60 ans. La SSE veut que la journée de travail de 12 heures devienne la norme. C'est une attaque directe contre la santé des maçons.

Solution à portée de main

Une augmentation modérée des cotisations est nécessaire pour garantir la retraite à 60 ans. Les maçons sont prêts à prendre cette hausse à leur charge. Mais seulement s’ils obtiennent en contrepartie une augmentation de salaire décente de 100 à 150 francs. Car après quatre ans de blocage salarial, une hausse des salaires s’impose. Mais les entrepreneurs ne sont disposés à entrer en matière que si les syndicats acceptent une détérioration massive de la Convention nationale. C’est du pur chantage.