La conférence de la migration d’Unia demande les même droits pour tou-te-s

La conférence des migrant-e-s d’Unia a également discuté de la mise en œuvre de la stratégie d’Unia 2020

La conférence des migrant-e-s d’Unia demande que la Suisse reconnaisse les sans-papiers et s’engage de manière redoublée avec la stratégie 2020 d’Unia pour répondre aux préoccupations des migrant-e-s en Suisse.

Entre 80 000 et 200 000 sans-papiers vivent et travaillent en Suisse. Unia réclame depuis longtemps la régularisation de leur statut de séjour.

Genève en exemple

Le canton de Genève a fait une importante avancée sur cette question. Grâce au projet pilote « Papyrus », auquel sont associées autorités et société civile, les sans-papiers ont obtenu un permis de séjour et peuvent à présent faire valoir leurs droits fondamentaux. La conférence des migrant-e-s d’Unia demande aux communes et aux villes de Suisse de suivre l’exemple de Genève.

Renforcer Unia en tant que plus grande organisation de migrant-e-s

La conférence des migrant-e-s d’Unia a également discuté de la mise en œuvre de la stratégie d’Unia 2020. Elle renforce Unia en sa qualité de plus grande organisation de migrant-e-s de suisse et assure l’avenir de son rôle de défenseur des droits de migrant-e-s en Suisse. A ce titre, les efforts pour l’intégration des migrant-e-s nouvellement arrivés doivent être poursuivis.