Salaire non payé? Trop peu de missions?

Modèles de lettres pour votre employeur

Faites connaître vos droits à votre employeur! Unia met à votre disposition des modèles de lettres que vous pouvez télécharger et adapter.

Travail sur appel

  • Disparition des demandes de travail

    Vous travaillez sur appel et votre employeur ne fait plus appel à vous.

    Écrivez à votre employeur qu’il a le devoir de continuer de vous offrir la quantité de travail habituelle.

    Lettre type «Plus aucune demande de travail sur appel» à télécharger

  • Absence de demande de travail pendant le délai de congé

    Votre employeur a résilié votre contrat de travail sur appel. Vous êtes en délai de congé et il ne fait plus appel à vous.

    Écrivez-lui qu’il doit continuer de vous confier du travail pendant le délai de congé.

    Lettre type «Mandats de travail pendant le délai de congé» à télécharger

Rapports de travail à temps partiel

  • Baisse de la demande de travail

    Vous avez un emploi à temps partiel et vous recevez moins de travail de votre employeur.

    Écrivez-lui qu’il lui incombe de continuer à vous attribuer les heures de travail prévues dans votre contrat.

    Lettre type «Diminution du travail – temps partiel» à télécharger

Rapports de travail rémunérés à l’heure

  • Raréfaction des demandes de travail

    Vous avez une activité rémunérée à l’heure et avez défini avec votre employeur un taux d’activité fixe (par exemple: quatre heures hebdomadaires). Or il vous confie moins de travail que convenu.

    Écrivez-lui qu’il doit malgré tout vous payer le salaire correspondant à la durée du travail convenue.

    Lettre type «Plus de mandats de travail – salaire horaire» à télécharger

Salaire non payé

  • Appel à verser le salaire

    Vous n’avez pas reçu votre salaire pendant la pandémie de coronavirus.

    Écrivez à votre employeur qu’il doit vous verser immédiatement votre salaire.

    Lettre type «Absence de salaire à cause de la pandémie de coronavirus» à télécharger

  • Garantie de la créance de salaire

    Depuis le début de l’épidémie du coronavirus, vous n’avez plus reçu votre salaire au moment habituel.

    Vous avez écrit à votre employeur une lettre similaire à celle du point précédent «Appel à verser le salaire».

    L’employeur continue toutefois de vous faire travailler, et vous craignez de ne pas recevoir votre salaire le mois suivant non plus. Au lieu de poursuivre votre travail gratuitement, vous voulez plutôt chercher un nouvel emploi ou vous annoncer à la caisse de chômage.

    Le cas échéant, vous pouvez résilier immédiatement votre emploi. Avant de pouvoir le faire sans conséquences pour vous, vous devez toutefois demander à votre employeur de garantir votre salaire et lui fixer un délai bref pour le faire. S’il ne vous a pas fourni de garanties à l’expiration de ce délai, vous pouvez démissionner immédiatement. Mais attention: vous devriez toujours considérer la résiliation immédiate de votre contrat comme une mesure de dernier recours, si l’on ne peut pas raisonnablement attendre de vous que vous respectiez le délai de congé. À partir du moment où vous envisagez de démissionner avec effet immédiat, nous vous recommandons de demander conseil à Unia ou à l’Office régional de placement (ORP).

    Lettre type «Garantie de ma créance de salaire par des sûretés» à télécharger

Location de services – travail temporaire

  • Disparition des mandats

    Vous avez obtenu d’une société de placement un engagement temporaire, mais vous ne recevez plus mandats de l’entreprise ayant loué vos services.

    Écrivez à votre société de placement que vous n’avez plus reçu de travail et que vous êtes disponible pour de nouvelles missions.

    Lettre type «Location de services – plus de mandats» à télécharger